GNA Government to provide GHC34million for research to support agriculture GNA Public education on fire service operations must be intensified -Interior Minister GNA Senegal wins 2019 WAFU Championship GNA Help improve the economy with your skills and ideas AIP Des femmes de médias africains renforcent leurs capacités sur le leadership féminin AIP Arrivée à Abidjan du président rwandais Paul Kagamé AIP Du matériel didactique offert à des écoles primaires au Togo LINA Liberia, Guinea Sign Implementation Accord On Mining Deal ACP L’élection du Président Félix Antoine Tshisekedi relève de la volonté de Dieu, selon A. G. Kyungu ACP Six morts dans un affrontement entre les Bakata Katanga et les forces de l’ordre à Lubumbashi

Plus de 57 millions de GNF emportés par des coupeurs de route


  16 Septembre      0        Photos (3183),

   

Conakry, 16 Sept (AGP) – Les coupeurs de route ont repris leur sale besogne dans la préfecture de Mamou. Samedi 14 septembre 2019 aux environs de 19 heures (TU), un véhicule de transport en commun en provenance de Conakry pour Mamou a été attaqué par des hommes armés, au niveau de Bouloukountou, village situé  à 10 kilomètres du centre-ville de Mamou. Selon des victimes, les bandits habillés en tenue militaire  ont emporté 57 millions de francs guinéens.

Rencontré par le correspondant de l’AGP à Mamou, Mamadou Oury Bah, l’une des victimes  explique  les circonstances de l’attaque : « c’est quand nous sommes arrivés au niveau de Bouloukountou, que les bandits ont tiré sur le pneu avant de notre véhicule. Notre chauffeur s’est arrêté. Trois personnes habillées en tenue  militaire avec des fusils PMAK et un pistolet sont sortis de leur voiture de couleur blanche. Ils ont menacé qu’ils vont nous tuer. C’est ainsi que certains passagers ont fui dans la brousse. Je me suis couché à terre. Parmi les bagages de notre véhicule, c’est mon sac qu’ils ont pris, là où j’avais 57 millions de francs guinéens. L’un des bandits était cagoulé. Dès qu’ils ont pris le sac, ils sont partis. Par la suite notre chauffeur a  appelé le syndicat qui est venu nous chercher. »
 
Aux dires de certains observateurs, ces assaillants étaient informés de la présence de ce sac d’argent dans le véhicule dans la mesure où ils se sont directement attaqués au détenteur du sac en laissant les autres passagers s’en fuir tranquillement dans la forêt. Les intermédiaires entre les chauffeurs et les passagers dans les gares routières qu’on appelle dans le jargon local ‘’Coxeurs’’ sont pointés de doigt. Ils cherchent toujours à s’informer du contenu des colis embarqués dans les véhicules.

Un nettoyage de ces brebis galeuses est nécessaire par le syndicat des transporteurs afin de garantir la sécurité des passagers et de leurs biens
AOS/AND

Dans la même catégorie