AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Mamou-Justice : 42 manifestants présumés dont 06 filles jugés au TPI AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Guinée – Justice : Des jeunes avocats en formation sur le professionnalisme AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Sport/Handball: le president sortant reconduit pour un mandat de 4 ans AGP Pita/Tournoi de football: L’équipe de Dalaba qualifiée pour la 2ème phase GNA TMA observes World Mental Health Day GNA Donating blood does not affect one’s health – Expert

KAFFRINE : 1.802 PME FORMALISÉES PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE (SG)


  17 Septembre      2        Economy (6265),

   

Dakar, 17 sept (APS) – La Chambre de commerce, d’industrie et
d’agriculture (CCIA) de Kaffrine (centre) déclare avoir formalisé
1.802 petites et moyennes entreprises depuis 2013 dans le cadre de la
lutter contre l’informel.

« De 2013 à nos jours, nous avons eu à formaliser 1.802 petites et
moyennes entreprises. Nous avons fait des efforts dans le cadre de la
formalisation et sur le plan de la sensibilisation pour lutter contre
l’informel », a salué, mardi, le secrétaire général de la CCIA de
Kaffrine, Thierno Birahim Ndao dans un entretien avec l’APS.

« Comme la mission principale des chambres de commerce consiste à
formaliser, nous avons jugé nécessaire de créer en 2013 le centre de
formalité des entreprises (CFE) pour accompagner davantage les
opérateurs économiques dans le processus de formalisation à savoir la
création des entreprises, l’encadrement et l’accompagnement », a-t-il
expliqué.

Ces petites et moyennes entreprises, a relevé M. Ndao, « ont été
accompagnées sur le plan technique afin de pouvoir bénéficier des
financements des partenaires techniques et financiers ».

« Nous regroupons les opérateurs économiques de la région afin qu’ils
aient un seul objectif tel que le pouvoir de développer l’économie
locale. Nous voulons mettre sur place des entreprises compétitives sur
le plan national et international », a encore dit Thierno Birahim Ndao,
rappelant que la chambre de commerce est un outil au service du
développement local.

Selon lui, dans le domaine d’encadrement et de formation, la Chambre
de commerce de Kaffrine a eu à travailler avec beaucoup de partenaires
comme le projet +Doolel+ qui a procédé à la formation des femmes dans
les domaines de l’entreprenariat de l’éducation financière et de
l’économie solidaire.

« Nous avons eu également à signer une convention de partenariat avec
la GIZ, un projet allemand qui va nous accompagner dans le domaine de
la formalisation et de la formation des jeunes et des migrants de
retour sur l’entreprenariat », a informé M. Ndao.

Il a indiqué que tous les opérateurs économiques formalisés au niveau
de la Chambre de commerce de Kaffrine ont eu un accompagnement
technique et finance.

« Les Chambres de commerce constituent le socle incontournable dans le
domaine de la formalisation. Elles occupent le peloton dans ce
domaine. Notre mission principale est d’accompagner les opérateurs
économiques de Kaffrine », a encore fait savoir Thierno Birahim Ndao.

Il a, par ailleurs, invité les opérateurs économiques de la région de
Kaffrine à se rapprocher davantage auprès de la Chambre de commerce
pour bénéficier de ses services.

« Dans notre plan de 2019, nous allons nous déplacer au niveau de
chaque département et au niveau des marchés hebdomadaires pour
sensibiliser davantage les opérateurs des services de la chambre de
commerces », a assuré M. Ndao.

La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaffrine,
établissement public à caractère professionnel, a été créée en 2010,
deux ans après l’érection de Kaffrine en région.

KAFFRINE : 1.802 PME FORMALISÉES PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE (SG)


  17 Septembre      2        Economy (6265),

   

Dakar, 17 sept (APS) – La Chambre de commerce, d’industrie et
d’agriculture (CCIA) de Kaffrine (centre) déclare avoir formalisé
1.802 petites et moyennes entreprises depuis 2013 dans le cadre de la
lutter contre l’informel.

« De 2013 à nos jours, nous avons eu à formaliser 1.802 petites et
moyennes entreprises. Nous avons fait des efforts dans le cadre de la
formalisation et sur le plan de la sensibilisation pour lutter contre
l’informel », a salué, mardi, le secrétaire général de la CCIA de
Kaffrine, Thierno Birahim Ndao dans un entretien avec l’APS.

« Comme la mission principale des chambres de commerce consiste à
formaliser, nous avons jugé nécessaire de créer en 2013 le centre de
formalité des entreprises (CFE) pour accompagner davantage les
opérateurs économiques dans le processus de formalisation à savoir la
création des entreprises, l’encadrement et l’accompagnement », a-t-il
expliqué.

Ces petites et moyennes entreprises, a relevé M. Ndao, « ont été
accompagnées sur le plan technique afin de pouvoir bénéficier des
financements des partenaires techniques et financiers ».

« Nous regroupons les opérateurs économiques de la région afin qu’ils
aient un seul objectif tel que le pouvoir de développer l’économie
locale. Nous voulons mettre sur place des entreprises compétitives sur
le plan national et international », a encore dit Thierno Birahim Ndao,
rappelant que la chambre de commerce est un outil au service du
développement local.

Selon lui, dans le domaine d’encadrement et de formation, la Chambre
de commerce de Kaffrine a eu à travailler avec beaucoup de partenaires
comme le projet +Doolel+ qui a procédé à la formation des femmes dans
les domaines de l’entreprenariat de l’éducation financière et de
l’économie solidaire.

« Nous avons eu également à signer une convention de partenariat avec
la GIZ, un projet allemand qui va nous accompagner dans le domaine de
la formalisation et de la formation des jeunes et des migrants de
retour sur l’entreprenariat », a informé M. Ndao.

Il a indiqué que tous les opérateurs économiques formalisés au niveau
de la Chambre de commerce de Kaffrine ont eu un accompagnement
technique et finance.

« Les Chambres de commerce constituent le socle incontournable dans le
domaine de la formalisation. Elles occupent le peloton dans ce
domaine. Notre mission principale est d’accompagner les opérateurs
économiques de Kaffrine », a encore fait savoir Thierno Birahim Ndao.

Il a, par ailleurs, invité les opérateurs économiques de la région de
Kaffrine à se rapprocher davantage auprès de la Chambre de commerce
pour bénéficier de ses services.

« Dans notre plan de 2019, nous allons nous déplacer au niveau de
chaque département et au niveau des marchés hebdomadaires pour
sensibiliser davantage les opérateurs des services de la chambre de
commerces », a assuré M. Ndao.

La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaffrine,
établissement public à caractère professionnel, a été créée en 2010,
deux ans après l’érection de Kaffrine en région.

Dans la même catégorie