GNA Anyone who flouts sanitation laws will be punished GNA Drone mapping technology to lead Ghana’s land digitalisation agenda GNA Dr. Ofosu expresses gratitude to President Akufo-Addo and the GHS MAP ONU: La résolution de la 4è Commission réitère le soutien au processus politique visant le règlement de la question du Sahara marocain MAP Sahara : Antigua-et-Barbuda soutient le processus politique en cours visant une solution de compromis MAP Sahara : le Bénin soutient l’initiative marocaine d’autonomie comme solution de compromis AIP Des femmes juristes et le HCR sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou AIP Les élèves-maîtres contractuels du CAFOP d’Aboisso instruits sur les droits et obligations du fonctionnaire AIP Le NDI va soutenir la CEI pour le succès des élections de 2020 (Communiqué) AIP Le ministre des Sports reçoit son dossard n°00001 pour le Handimarathon d’Abidjan (Communiqué)

La RDC et la Belgique signent des mémorandums d’entente


  17 Septembre      0        Politics (6256),

   

Kinshasa, 17 sept. 2019 (ACP).-  les principaux membres du gouvernement belge dont le Premier ministre Charles Michel, et la délégation congolaise, ont signé quatre mémorandums d’entente et lettres d’intention, à l’issue de la réunion convoquée mardi, à Bruxelles, en marge de la visite du Président  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

 

Ces documents portent essentiellement sur  la réouverture du consulat belge à Lubumbashi et du consulat congolais à Anvers, fermés par Kinshasa au plus fort de la crise diplomatique entre les deux pays; à  la reprise progressive de la coopération au développement par la définition d’un programme transitoire, après la suspension des activités de l’agence belge Enabel en RDC; à l’  établissement d’un «dialogue politique à haut niveau» entre Bruxelles et Kinshasa ainsi qu’à  une possible reprise de la coopération militaire entre les deux pays, interrompue abruptement par le régime Kabila en avril 2017.

 

Selon le ministre belge de la Coopération au développement, Alexander De Croo, c’est un programme de transition. «…Parce qu’on trouve qu’un nouveau programme de coopération, c’est un nouveau gouvernement (de plein exercice) qui doit le faire», a-t-il dit dans des propos relayés par la RTBF.

 

Cette signature marque la reprise totale de la coopération entre les deux pays qui, d’après Alexander De Croo, permettra l’évaluation des «changements réels au Congo», après les élections de décembre 2018, indique la presse belge.

 

Signature d’un mémorandum en matière des finances

 

Alexander De croo, Vice Premier ministre belge et ministre des Finances chargé de la lutte contre la fraude fiscale et ministre de la Coopération au développement et Marie Ntumba Nzeza, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la RDC, ont signé mardi, à Bruxelles le mémorandum en matière des finances.

 

Ce document permet la relance d’une coopération dans ce domaine. Une reprise de la coopération au niveau  des Banques centrales a également été examinée, précise le communiqué du ministère belge des Affaires étrangères.

 

La signature  MOU témoigne de la volonté de deux pays de renforcer leurs relations sur le plan diplomatique et confirme la redynamisation de la relation de grandes possibilités qui existe entre la RDC et la Belgique dans le cadre d’un partenariat réciproque renouant avec la croissance et le développement durable, ajoute le document.

 

Félix Tshisekedi ira également déposer une gerbe de fleurs au monument du soldat inconnu.

 

Le programme prévoit également  une séance académique à 15 heures. Son discours sera suivi d’une séance de questions réponse et fin de la journée, il y aura plusieurs rencontres bilatérales.

 

Le Président Tshisekedi aux opérateurs économiques belges

 

S’exprimant devant une centaine d’entrepreneurs de la Fédération des Entreprises de Belgique à leur siège de Bruxelles, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a annoncé la création de l’agence  nationale de lutte contre la corruption.

 

Cette rencontre procède de la volonté réciproque de reprendre les échanges économiques entre Kinshasa et Bruxelles.

 

Les hommes d’affaires belges ont clairement manifesté leur volonté d’apporter leur contribution au développement économique de la RDC.

 

Pour y arriver,  a rappelé M Bernard Gilliot le Président de la FEB, ils ont besoin des assurances sur la stabilité politique,  macroéconomique et la bonne gouvernance.

 

Répondant à leurs préoccupations,  le Chef de l’Etat a rappelé les efforts entrepris pour stabiliser l’Est de la RDC; sur l’assainissement du cadre macroéconomique,  il a rappelé les réformes en cours et la création de l’agence nationale de lutte contre la corruption pour garantir la bonne gouvernance.

 

Les opérateurs économiques belges ont salué les premiers signaux donnés par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi. Un accord de protection d’intérêt  économique mutuel sera signé dans les prochains jours.

Dans la même catégorie