MAP Sahara : Antigua-et-Barbuda soutient le processus politique en cours visant une solution de compromis MAP Sahara : le Bénin soutient l’initiative marocaine d’autonomie comme solution de compromis AIP Des femmes juristes et le HCR sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou AIP Les élèves-maîtres contractuels du CAFOP d’Aboisso instruits sur les droits et obligations du fonctionnaire AIP Le NDI va soutenir la CEI pour le succès des élections de 2020 (Communiqué) AIP Le ministre des Sports reçoit son dossard n°00001 pour le Handimarathon d’Abidjan (Communiqué) MAP Le Maroc et l’Afrique du Sud officialisent la normalisation de leurs relations (Presse sud-africaine) ANGOP Futsal: Definida selecção para « operação » Zâmbia ANGOP Angolano vence primeiro jogo da pré-época na NBA ANGOP Malanje: FAO defende estratégias de reforço da segurança alimentar

Biennale de Luanda : L’Angola ouvre ses bras à la paix et accueille la première édition du Forum panafricain pour la culture de la paix


  18 Septembre      4        Editor's choice (1018),

   

.-DNES- Leila El ALAMI-.

Rabat, 17/09/2019 (MAP) – L’Angola accueille, du 18 au 22 septembre à Luanda, la première édition de la Biennale de Luanda -Forum panafricain pour la culture de la paix- devant réunir les acteurs et les partenaires d’un mouvement qui œuvre dans le but de prévenir les violences et les conflits, et de consolider la paix.

Lieu opportun aux échanges culturels internationaux et intra-africains, la Biennale sur la culture de la paix se veut une rencontre privilégiée et une véritable plateforme de promotion de la diversité culturelle et de l’unité africaine.

A cette fin, cet incontournable rendez-vous de la paix s’articulera autour de trois axes majeurs, que sont le « Forum des partenaires », les « Forum d’idées, Forum des jeunes et des femmes » et le « Festival des Cultures ».

Se mobilisant autour d’une ambition commune, le « Forum des partenaires » a pour objectif de faire en sorte que la construction démocratique de l’Afrique se base sur des valeurs humanistes, sociales, culturelles et économiques durables, engageant de ce fait, les partenaires dans des projets et initiatives au service de la paix et d’un développement durable pour le continent africain et ses populations.

De son côté, le « Forum d’idées, Forum des jeunes et des femmes » se divisera en trois principaux champs. Un « Forum d’idées » qui a pour thème de construire et de pérenniser la paix et qui se focalisera sur des problématiques d’actualité, dont la question des « réfugiés, rapatriés et déplacés internes », la « prévention des violences, résolution et atténuation des conflits par la culture et l’éducation » ou encore la « prévention des conflits autour des ressources naturelles transfrontalières ».

Un « Forum des jeunes » qui constitue des espaces propices à la réflexion et à l’échange entre les jeunes du continent africain et qui s’attaquera, entre autres, aux notions de créativité, d’entrepreneuriat et d’innovation et un « Forum des femmes » qui s’arrêtera, quant à lui, sur le rôle des organisations de femmes, et ce dans le but de partager les pratiques à même de réduire la vulnérabilité des filles et des femmes à la violence, tout en réfléchissant au rôle des femmes en tant qu’agents de paix au sein de l’Afrique.

Pour sa part, le « Festival des Cultures », qui sera marqué par la participation de douze pays africains, dont le Maroc, aura pour but de créer un espace d’échanges entre expressions artistiques et culturelles qui contribuent à la promotion des valeurs africaines de paix et de non-violence, et ce à travers le cinéma et la photographie, la musique, les sites du patrimoine et l’artisanat.

Organisé par le gouvernement angolais, l’Organisation des Nations-unies pour l’Education, la science et la culture (UNESCO) et l’Union africaine, cet événement ambitionne avant tout de faire grandir le Mouvement panafricain en faveur d’une Culture de la paix et de la non-violence, alliant et associant, à cet effet, gouvernements, société civile, communauté artistique et scientifique, secteur privé et organisations internationales.

Née lors du Forum panafricain « Sources et ressources pour une culture de la paix », qui s’était tenu en 2013 à Luanda (Angola), ce congrès international s’inscrit dans la stratégie opérationnelle de l’UNESCO pour la « priorité Afrique (2014-2021) qui vise à « apporter des réponses africaines aux transformations qui affectent leurs économies et leurs sociétés ».

La Biennale de Luanda -Forum panafricain pour la culture de la paix- vient contribuer directement à la mise en œuvre de l’Objectif du développement durable 16 et 17, soit « Paix, justice et institutions efficaces » et « Partenariats » de l’Agenda 2030 des Nations-unies, et des Aspirations de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Dans la même catégorie