APS Communauté chérifienne: Plus de 8.000 exemplaires du Coran récités pour la paix dans la sous-région APS Un jeune rugbyman sénégalais signe dans un club amateur GNA Campaign against road accidents is a collective responsibility- MTTD GNA US to provide continuous support to address Ghana’s security concerns GNA US to provide continuous support to address Ghana’s security concerns GNA GPL Week Six Preview: Top four teams clash, Hearts and Kotoko renew rivalry GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GOC provides support for federations towards Tokyo 2020 Olympics Qualifiers GNA GJA opens nomination for 2019 regional awards

Le monde avec une perception positive de l’Angola


  12 Novembre      3        Politics (6452),

   

Luanda, 12 novembre (ANGOP) – Les mesures prises par l’Exécutif angolais pour lutter contre les « pratiques répréhensibles et condamnables » commencent à changer la perception du monde à propos de l’Angola, selon l’ambassadeur angolais aux États-Unis, Joaquim do Espírito Santo.

Dans un message adressé à la communauté angolaise aux États-Unis à l’occasion du 44e anniversaire de l’indépendance nationale, célébré lundi (11), le diplomate a reconnu que seul un changement efficace du paradigme de gouvernance du pays «peut nous donner un Angola différent à l’avenir.  »

Citant le Président de la République, João Lourenço, dans son discours sur l’état de la nation, l’ambassadeur affirme que l’Exécutif reste centré sur la bonne gouvernance, la défense de la rigueur et la transparence dans tous les actes publics, la lutte contre la corruption et l’impunité, la réanimation et la diversification de l’économie, entre autres mesures, pour assurer le développement durable du pays.

Toujours se référant au discours présidentiel, le diplomate indique que les secteurs de l’éducation et de la santé étaient une autre priorité du Gouvernement, soulignant que «des taux positifs sont attendus pour 2020 et la reprise de la croissance économique du pays, grâce à l’augmentation du taux de croissance du secteur non pétrolier, malgré la réduction de la production de pétrole».

Dans la même catégorie