GNA Poverty still major cause of child marriage in Ghana GNA Veep cuts sod for rehabilitation of Kumasi inner city roads GNA Stakeholders schooled on FDA new guidelines AIP Les personnes handicapées de Côte d’Ivoire appellent la paix pour les élections en 2020 AIP Atelier de consultation pour l’élaboration de la vision post- 2020 de la CEDEAO AIP Une Campagne de dépistage gratuit de la tension artérielle à Niablé AIP L’ONECI promeut le Registre national des personnes physiques (RNPP) auprès des autorités préfectorales AIP Le ministre de la Sécurité inaugure le centre de secours d’urgence de Man AIP Des jeunes de la région des Grands ponts affirment leur adhésion aux actions du RHDP AIP Les populations de Gabiadji et Doba plaident pour la réalisation d’infrastructures

Les hommes des médias sensibilisés sur les défis de changements climatiques


  12 Novembre      4        Environment (1045),

   

Dosso, 12 Nov. (ANP) – Un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs de médias sur les changements climatiques et le processus d’élaboration du plan national d’adaptation (PNA) se tient depuis ce lundi 11 novembre.

Cette session a pour objectif  est de permettre aux hommes des médias de comprendre le concept d’adaptation aux changements climatiques et l’impérieuse  nécessité d’apporter des solutions durables d’adaptation à travers des mesures qui peuvent être mises en œuvre pour divers secteurs vulnérables dans un cadre convenablement planifié. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane en présence du secrétaire général adjoint de la région, des représentants du PNUD, du CNEDD, du coordonnateur du Plan National d’Adaptation (PNA) et de nombreux invités

Dans le discours d’ouverture qu’il a prononcé à cette occasion, le gouverneur de la région de Dosso s’est longuement appesanti  sur les conséquences du changement climatique, un problème qui a-t-il affirmé se pose avec acuité sur le secteur agricole, car plus de 84% de la population vit en milieu rural et près de la moitié du produit intérieur brut provient de ce secteur. On comprend aisément a souligné le gouverneur de Dosso toute la portée des impacts des changements climatiques sur l’économie et la sécurité alimentaire et nutritionnelle de notre pays.

Pour palier durablement à ce problème de déficit a notifié M. Moussa Ousmane, le gouvernement du Niger dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de la Renaissance culturelle du Niger, le président de la république Issoufou Mahamadou a conçu et mis en œuvre l’initiative 3N , les nigériens nourrissent les nigériens , véritable révolution verte qui vise à mettre durablement les populations nigériennes à l’abri de a faim et de la malnutrition et leur garantir les conditions d’une pleine participation à la production nationale et à l’amélioration de leurs revenus.

Le gouverneur d Dosso s’est attardé sur les actions  entreprises par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers dont notamment le CNEDD pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques. Le secrétariat de CNEDD avec le concours du Programme des Nations Unies a indiqué M. Moussa Ousmane a mobilisé auprès du Fonds Vert  pour le Climat un financement pour élaborer son Plan National d’Adaptation aux changements climatiques dont la finalité est la prise en compte de l’adaptation dans la planification et la budgétisation dans le moyen et le long terme.

Le gouverneur de Dosso a alors exhorté les participants à être assidus afin que des propositions pertinentes soient faites pour la réussite du processus d’élaboration du PNA dans lequel notre pays s’est engagé dans l’optique de mobiliser plus de financement pour le bien-être de nos populations.

Auparavant, M. Mahamane Lawali du Programme Résilience au PNUD Niger abordant le concept d’adaptation a indiqué que le Niger cherche à renforcer cette intégration dans la planification et la budgétisation des actions de développement à moyen et long terme à travers l’élaboration d’un Plan National d’Adaptation d’où l’appui du PNUD pour la mobilisation des ressources financières permettant d’engager ce processus.

M. Mahamane Lawali a réaffirmé l’engagement du PNUD à poursuivre de manière plus soutenue et plus substantielle son appui au gouvernement du Niger pour relever le défi environnemental afin de contribuer à créer les conditions d’éradication de la pauvreté, de réduction des catastrophes et des préoccupations majeures intimement liées aux changements climatiques. La fin des travaux de cet atelier a vu la création d’un bureau provisoire du Réseau des Journalistes Sensibles aux Changements Climatiques, un bureau compos » de cinq membres.

 Organisé par le PNUD et le CNEDD ;  cet atelier regroupe des journalistes des médias publics et privés.

Dans la même catégorie