ANGOP Covid-19: Angola regista mais dois óbitos e 24 casos positivos ANGOP Presidentes de Angola e da África do Sul falam da Covid-19 GHANA NDPC launches maiden Ghana Integrated Infrastructure Database portal GNA Ghana’s Greatest Entrepreneurs, Business and Corporate Executives to be honoured GNA Fish farmers in Kwahu area seek market for produce AIP Les institutions de financement du développement s’engagent à soutenir le processus de transformation du Soudan (communiqué) AIP Election Fif : Sory Diabaté présente son projet de programme aux patrons de presse AIP Reprise des vols: l’OMS recommande des mesures de sécurité aux pays africains AIP Plus de 80 morts lors des protestations contre la mort d’un chanteur éthiopien AIP L’actualisation de la politique nationale de la famille au centre d’un atelier

Gabon : 30 agents de l’ANPI et des administrations partenaires en formation à Libreville


  13 Novembre      19        Economy (8013),

   

Libreville, 13 Novembre (AGP) – Le directeur général de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI), Gabriel Ntougou,  a ouvert, ce mercredi 13 novembre 2019 à Libreville,  le séminaire de renforcement  de capacités des agents de l’ANPI et de sept administrations partenaires, sur la promotion des exportations au Gabon pour un meilleur management opérationnel de la nouvelle mission de l’ANPI.

Dans le cadre du projet de renforcement du management opérationnel des programmes de soutien à l’exportation (MOPSE), l’ANPI Gabon organise du 13 au 15 novembre à Libreville, le séminaire de renforcement des capacités sur la promotion des exportations au Gabon.

Destiné à 30 agents de l’ANPI et des administrations partenaires, le séminaire a pour objectif d’améliorer, en termes d’efficacité, les programmes de soutien conduits par l’ANPI-Gabon, qui devra aider les investisseurs à également écouler leur production à l’extérieur du Gabon.

Avec l’expertise des organismes ‘’Business France’’ et le Centre de commerce international (CCI), les participants vont développer une méthodologie et une feuille de route afin d’élaborer une stratégie d’exportation qui soit adaptée au Gabon et aussi un plan d’actions pour mettre en œuvre ces stratégies.

«Vous savez que nous nous sommes fixés comme objectif, de créer des champions nationaux aussi bien pour ce qui concerne les investissements que les exportations.  Donc l’objectif de l’ANPI est d’accompagner les gabonais à pouvoir exporter leurs produits. Aussi, notre  pays s’est lancé dans la transformation locale des matières premières. Nous sommes donc dans une stratégie d’industrialisation qui veut faire une première transformation locale. Mais après, il faudra exporter ces produits. C’est donc cela le but de ce séminaire, avoir une méthodologie et des outils appropriés pour mettre en place cette stratégie», a expliqué Gabriel Ntougou.

Selon les experts, de par la typologie de tout organisme de promotion des exportations, il y a quatre actions principales qu’une telle agence doit assumer.

«D’abord la veille économique et l’intelligence commerciale, ensuite le développement des exportations, la promotion et la contribution à l’amélioration du climat des affaires. Et c’est de cela que nous allons essayer de discuter pendant ces trois jours avec l’ANPI afin de voir comment mettre en place une veille économique pour pouvoir identifier les opportunités commerciales existantes tant au niveau sous-régional, continental, mais aussi international. Aussi de voir quelles sont les actions que l’ANPI pourra mettre en œuvre avec ses partenaires institutionnels au Gabon, pour développer les exportations», a expliqué l’expert du CCI, Imamo Ben Mohamed.

Ce seminaire qui va s’achever le 15 novembre prochain devra permettre également de mettre en place une coopération interinstitutionnelle afin d’aider l’ANPI dans la promotion des exportations. Surtout que dans la nouvelle stratégie de l’agence, l’objectif de 2021 vise, entre autres, «d’avoir au moins un exportateur gabonais dans chacun des secteurs stratégiques qui ont été identifiés dans le plan de relance économique», a expliqué Gabriel Ntougou.

Dans la même catégorie