INFORPRESS Governo anuncia chegada de um novo barco para reforçar as ligações marítimas inter-ilhas INFORPRESS ARC considera orçamento de 2020 insuficiente para fazer face as necessidades num ano eleitoral INFORPRESS ACV promove sessão cultural de celebração da morna e de aniversários natalícios de poetas e artistas cabo-verdianos AIP Côte d’Ivoire-AIP-Inter / Les nominés à la Caf Awards 2019, connus AIP Côte d’Ivoire/ L’Amicale des directeurs de Gagnoa offre une trentaine de poches de sang AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Festibo 7: Une cérémonie d’ouverture riche en son et en couleur ANP Don de matériels militaires des Etats-Unis aux forces de défense et de sécurité du Niger ANP Le CSC initie une rencontre d’échanges sur l’accès des partis politiques aux médias publics ANP Le Congrès mondial des agences de presse en 2022 au Maroc AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ANARE-CI effectue une mission d’information et de communication à Korhogo

Guinée-Elections : 4ème Réunion du CIP sur le processus électoral


  14 Novembre      6        Politics (5964),

   

Conakry, 14 nov. (AGP)- La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé mercredi, 13 novembre, dans un complexe hôtelier de la place, la 4ème réunion du Comité Inter parties (CIP) sur le processus électoral.

Les acteurs de la Société civile, des Partis politiques et les partenaires techniques et financiers ont participé à cette rencontre d’échanges qui a regroupé une centaine de personnes autour du thème : « information et échange sur l’état de mise en place et de formation des membres des commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE), identification des électeurs, avancement des préparatifs et calendrier des opérations de révision des listes électorales ».

A cette occasion, le Directeur pays du NDI en Guinée, Paul Amegakpo, un partenaire de la CENI dans l’organisation du CIP, a réitéré l’engagement de son institution à accompagner la CENI dans le cadre de l’organisation d’élections crédibles et transparentes. Il promet d’aider la CENI à décentraliser le CIP à l’intérieur du pays.

Dans son discours d’ouverture, le vice-président de la CENI, Bakary Mansaré, a salué les efforts du NDI et rappelé que le CIP constitue un cadre de dialogue inclusif ayant pour objectif de faciliter l’entente entre les acteurs pour l’intérêt général. Le travail technique accompli a permis à la CENI d’apporter des réaménagements pour la bonne tenue des législatives.

Parlant des Résultats de la mise en place et de la formation des membres des CAERLE, le directeur adjoint du département démembrement, Boubacar Biro Barry a déclaré qu’à ce jour, 18. 835 membres des CAERLE ont été installés et formés à Conakry et à l’intérieur du pays et que chaque CAERLE comprend cinq personnes.

M. Barry a souligné également que 25 pays sont identifiés à l’étranger où son institution compte installer et former des CAERLE conformément à la loi pour l’organisation des élections nationales.

En ce qui concerne l’Etat d’avancement des travaux préparatoires des opérations de révision des listes électorales, la CENI s’est dotée (pour la première fois) d’un logiciel de gestion électoral. Il s’agit de Diama Solution.

Selon le directeur adjoint du département fichier, Safa Tounkara, «  Diama Solution est une solution électorale multi biométrique complète, évolutive et sécurisée. Diama Solution permettra d’assainir le fichier électoral et contient deux interfaces.

L’interface kit d’enrôlement et l’interface site central. Le premier sera sur le terrain pour les opérations de révision et d’enrôlement. Le second est composé de plusieurs modules, notamment les modules statistiques, les modules d’enrôlement, les modules de sécurités etc… ».

Et pour Mr. Tounkara : «  Diama solution est une propriété guinéenne. Il a été décidé par la CENI, après les résultats de l’audit effectué par des experts internationaux en septembre 2018, qu’il était tant pour la Guinée de se doter de son propre logiciel. Un logiciel qui nous permet d’être indépendant des opérateurs et qui permet aussi d’économiser les frais relatifs au système d’évaluation et de mise à jour.

Bref c’est un système assez évolutif et assez sécurisé. Aussi la performance du logiciel permettra plus de rapidité en ce qui concerne l’enrôlement. La même chose au niveau du traitement des données au site central. Ce dernier dispose désormais de 8 serveurs ABIS pour la déduplication et le dé doublonnage mais aussi de 2 serveurs assez puissants pour le stockage des données ».

Avec cette technologie de pointe acquise par la CENI, Safa Tounkara promet que son institution pourra respecter les délais définis dans le chronogramme et de garantir davantage la transparence et la sécurité des différentes opérations électorales.

Dans la même catégorie