AIP Les institutions de financement du développement s’engagent à soutenir le processus de transformation du Soudan (communiqué) AIP Election Fif : Sory Diabaté présente son projet de programme aux patrons de presse AIP Reprise des vols: l’OMS recommande des mesures de sécurité aux pays africains AIP Plus de 80 morts lors des protestations contre la mort d’un chanteur éthiopien AIP L’actualisation de la politique nationale de la famille au centre d’un atelier AIP L’Afrique doit former une armada de traders selon un spécialiste marocain de trading AIP Les conflits fonciers sont les plus fréquents dans l’ensemble des trois régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo APS NIORO : L’ADJOINT AU PRÉFET INSISTE SUR LE RESPECT DES MESURES BARRIÈRES DANS LES FOIRAILS AIP Attaque de Kafolo : Le Chef d’état major de l’armée de terre salue le « sacrifice et le courage » des 14 soldats APS 60.5% DES SFD FORTEMENT TOUCHÉS PAR LA PANDÉMIE (ENQUÊTE)

L’UNION DES HANDLERS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST EN ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE A LOME


  14 Novembre      14        Economy (8013),

   

Lomé, 14 nov. (ATOP) – L’Union des Handlers de l’Afrique de l’ouest (UHAO) tient son assemblée générale constitutive, du 14 au 16 novembre à Lomé.

L’initiative est de l’Union des gestionnaires des sociétés d’assistances au sol. Cette rencontre qui se veut un cadre d’échanges et de partage d’expériences, a réuni les experts issus des plateformes aéroportuaires de la sous-région. Elle a pour finalité d’offrir de meilleurs services aux compagnies, équipages et passagers pour faire de chaque voyage une expérience d’exception. Il s’agit d’échanger et d’harmoniser les points de vue sur des préoccupations communes en termes de recouvrement des créances, de sécurité, de sureté, de certification, de modernisation des équipements et de la formation du personnel. Il s’agit aussi pour l’Union d’apporter de la visibilité sur la spécificité de leur activité.
Ce rendez-vous permettra aux participants de se pencher sur le mode de fonctionnement de l’union à travers l’examen des statuts, du règlement intérieur, des critères de nomination du secrétaire exécutif et du trésorier, de l’organisation des élections, de la désignation du siège et du choix du logo de l’union.
Le secrétaire général du ministère des Infrastructures et des Transports, Tindano Komlan ouvrant les travaux, a indiqué que l’initiative s’inscrit parfaitement dans la vision des organisations sous régionales et surtout dans la politique commune des chefs d’Etat et de gouvernements qui ont jugé nécessaire et pertinent d’initier et de mettre en œuvre le Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA), un projet phare et intégrateur. Il a salué cette démarche de se constituer en une union pour fédérer les énergies et partager les expériences dans un esprit de solidarité afin d’offrir de meilleures prestations de services dans le cadre des activités au sol. A l’en croire, la capacité des Handlers à rester ensemble pour la mise en œuvre des mesures préconisées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Association internationale des transporteurs Aériens (IATA), en intégrant la spécificité du « Ground Handling », sera une opportunité de promotion des services de transports aériens sûrs, fiables, économiques et efficients dans la sous-région.
« L’industrie aéronautique en Afrique supporte aujourd’hui une activité économique de 55,8 milliards de dollars et 6,8 millions d’emploi, selon l’IATA », a précisé M. Tindano. Pour lui, les travaux doivent tourner autour des piliers communs tels que ; l’harmonisation des processus opérationnels sur l’ensemble des plateformes aéroportuaires d’exercice des activités, l’optimisation de la qualité des services, la flexibilité et la réactivité du personnel, la confidentialité et la discrétion offertes aux passagers. Par ailleurs, il s’est réjoui du fait que le Togo s’honore d’accueillir la première assemblée générale constitutive de l’Union des sociétés d’assistance au sol.
Pour le directeur général de la Société togolaise de Handling, Ayeva Mahrouf l’importance de cette assemblée n’est plus à démontrer compte tenu des perspectives de croissance du transport aérien pour les vingt prochaines années avec un taux annuel de croissance de 6%, selon l’IATA. A ses dires, en tant qu’un des acteurs clés du fonctionnement de l’aéroport, pour le handler, la qualité prime sur la quantité. « Nous pouvons nourrir l’espoir que la qualité des débats, des recommandations et des résolutions qui seront prises à l’issue des travaux de cette assemblée apporteront des réponses concrètes aux attentes des uns et des autres dans l’intérêt du passager et de l’entreprise », a souhaité M. Ayeva.

Dans la même catégorie