INFORPRESS Empresa chinesa Lee Sheng é nova parceira do Comité Olímpico Cabo-verdiano ANGOP Angola mantém-se na categoria de desenvolvimento médio ANGOP Quénia interessado em aprofundar cooperação com Angola ANGOP Ministro da Justiça realça esforços no combate à corrupção ANGOP Tribunal Supremo arrola ex-PR como declarante GNA GFA for Congress on December 19 GNA GFA names Committee GSCE AGP Visite du président de la Fifa, Gianni Infantino, au Gabon AGP Gabon : Giovanni Infantino, Stephen Jackson et Arthur Nkoumou Delaunay reçus par Ali Bongo Ondimba APS FINANCEMENT CLIMATIQUE : DAKAR MISE SUR LA COOPÉRATION POUR DES RESSOURCES ADDITIONNELLES (MINISTRE)

Gabon : Siat Gabon recherche de 300 jeunes saigneurs d’hévéas


  16 Novembre      4        Society (11256),

   

Libreville, 16 Novembre (AGP) – L’office national de l’emploi (ONE) a lancé, le vendredi 15 novembre écoulé à Libreville, la campagne de collecte des candidatures dans le cadre de la formation adaptation pour jeunes (FAJ) techniciens agricoles, option saigneur d’hévéa afin de recruter 300 jeunes pour la société Siat Gabon.

A la demande de la Société Siat Gabon, l’Office nationale de l’emploi (ONE) a lancé le 15 novembre écoulé à la Mairie du 6ème arrondissement de la Commune de Libreville, la campagne de recrutement de 300 jeunes qui seront formés dans le métier de saigneur d’hévéa pour les besoins d’exploitation de ses plantations sur ses trois sites notamment Kango, Nzile et Mitzic.

Les jeunes dudit arrondissement, venu massivement, ont été entretenus sur les conditions d’intégration dudit dispositif qui exige d’être âgé de 20 à 34 ans, avoir un niveau minimum de 4ème et être enregistré dans les fichiers de l’ONE.

Ces jeunes après recrutement devront débuter une formation théorique et pratique durant un an dès janvier 2020.

«Avec le métier de saigneur d’hévéa, ils pourront travailler à Siat. Donc après la formation, ils seront salariés à Siat. Et à côté de la formation de saigneur, ils auront l’opportunité d’être formé en culture pérenne notamment la culture du Cacao, du café, de la banane et des cultures maraîchères», a déclaré Elisabeth Moussavou, Chef de l’antenne régionale de l’Estuaire de l’ONE.

Pendant la période de formation, ces jeunes bénéficieront d’une parcelle de 1 à 3 ha pour pouvoir expérimenter les connaissances acquises durant la formation ; d’une assurance maladie ; d’un logement ainsi qu’une indemnité mensuelle de 150 000 francs CFA.

«Au sortir de cette formation, ils auront un certificat de techniciens agricoles avec option saigneurs d’hévéa», a fait savoir Elisabeth Moussavou.

Ce recrutement qui a débuté à Libreville va se poursuivre dans l’hinterland.

Dans la même catégorie