MAP M. Ramid appelle « Amnesty » à s’abstenir des rapports hâtifs ignorant les acquis du Maroc MAP En l’absence de preuves, le Maroc s’interroge sur le contexte du dernier rapport d’Amnesty International (M. Bourita) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Vers la création d’une chaire cacao pour relever les défis dans la filière AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : 279 nouveaux cas de guérison enregistrés en 24 heures MAP Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab dénoncent la propagande de l’Algérie et du « Polisario » sur les droits de l’Homme au Sahara MAP Le Royaume insiste pour qu’Amnesty International présente une réponse officielle concernant son rapport du 22 juin (gouvernement) MAP Niger : libération de dix humanitaires nigériens enlevés par des terroristes MAP Gabon : 100 millions USD de la BAD pour faire face aux effets de coronavirus MAP L’initiative marocaine d’autonomie, une base « réaliste » pour le règlement du conflit du Sahara (parlementaires nicaraguayens) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier ministre Gon Coulibaly de retour à Abidjan après un séjour médical en France

Fin à Dosso de la première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu Zarma-Songhaï


  18 Novembre      4       

   

Niamey, 18 Nov. (ANP) – La première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu Zarma-Songhaï a pris fin  dimanche 17 novembre 2019 à Dosso après trois jours de festivités.

 Placé sous le haut patronage du ministère de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, ce forum a été organisé par le consortium des ONG-HALASSAY pour  la prévention de l’exploitation de la personne humaine et AFPEF-DOUBANI , Association féminine pour la promotion et l’éducation de la femme sous la coordination générale du commissariat chargé de l’organisation des grands évènement (COGE).

L’objectif de cette rencontre s’inscrit dans la vision de président de la république Issoufou Mahamadou à travers son programme de la renaissance culturelle. C’est ainsi que ce forum a eu à se pencher sur les thématiques importantes dont entre autres le renforcement de l’ouverture culturelle par la découverte et la sauvegarde des us et coutumes en milieu Zarma-Songhaï, le renforcement des liens culturels entre les communautés nigériennes dans une perspective de l’émergence d’un citoyen innovant et intègre imbu des valeurs positives pour sa société.

Il s’agit également d la valorisation des richesses culturelles et les potentiels individuels dans des projets collectifs (par exemple la réhabilitation du travail des tisserands etc.) favorisant la mixité sociale, culturelle et générationnelle. Il s’agit aussi de la promotion de cohésion sociale et la tolérance entre les différentes communautés du Niger et le civisme ainsi que la promotion et la dynamisation de la solidarité entre les différents groupes sociaux.

La fin des travaux de ce forum a été sanctionnée par une série de recommandations. Ainsi, le forum demande au ministère en charge de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale de poursuivre ses efforts d’encouragement et de soutien aux initiatives des ONG œuvrant pour la revalorisation de nos us, traditions et coutumes, d’encourager l’enseignement d l’histoire du Niger tout en mettant l’accent sur la connaissance de nos us, coutumes et traditions cela à tous les degrés d’enseignement.

Le forum demande aussi au ministère en charge de la renaissance culturelle d’encourager la production et la diffusion des œuvres produites par des nigériens portant sur l’histoire, les us, traditions et coutumes , de développer constamment auprès de la jeunesse les valeurs cardinales de notre société traditionnelle, de renforcer l’enseignement des langues nationales et d’impliquer fortement la chefferie traditionnelle dans les projets et programmes de sensibilisation des populations pour la sauvegarde de nos valeurs traditionnelles.

Au nombre des constats dressés par le forum, le phénomène de déculturation progressive est une réalité qui gangrène la jeunesse entrainant du coup la perte d’identité et la dépravation des mœurs  à grande échelle. Le phénomène d’acculturation au profit de la mode de vie occidentale a également atteint une proportion somme toute inquiétante sur divers plans dont entre autre l’influence négative des technologies de l’information et de la communication, l’influence négative sur le plan vestimentaire et alimentaire, l’influence négative sur le plan relationnel et intergénérationnel, la perte des repères et l’absence de la notion de famille.

Le forum a aussi fait d’autres constats se rapportant aux mariages instables et hors normes sociales, la méconnaissance flagrante de nos us, traditions et coutumes, la désaffectation criarde vis-à-vis de nos productions artistiques, artisanales et culturelles, l’absence d’une culture de l’effort et du mérite, l’absence totale de la notion d’honnêteté, du courage, du respect de la parole donnée, de la tolérance le vivre ensemble ainsi que la persistance du phénomène de la consommation de la drogue et diverses tentations néfastes au développement du potentiel humain.

Dans le discours d clôture qu’elle a prononcé à cette circonstance, Mm Ramatou Ibrahim, représentant le ministère de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale a remercié tous ceux qui ont participé à ce forum combien important pour la jeunesse et a adressé ses reconnaissances au sultan de Dosso qui n’a ménagé aucun effort pour dans l’organisation de la présente manifestation. Mm Ramatou Ibrahim a souhaité que ces genres d’initiatives se développent pour le rayonnement de nos us, traditions et coutumes et a espéré que les conclusions de se forum parviendront à qui de droit.

Dans la même catégorie