APS KOLDA : RÉCEPTION TECHNIQUE D’UN FORAGE DU PUDC À TEMENTO SAMBA APS SÉDHIOU : LE GOUVERNEUR APPELLE À ACCÉLÉRER LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME APS COVID-19 : LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR INVITE À « UN MEILLEUR RESPECT’’ DES MESURES BARRIÈRES AIP L’APFC sensibilise la communauté éducative du Bounkani contre la fraude aux examens AIP L’OOAS encourage les gouvernements à atténuer l’impact de la pandémie sur les populations vulnérables AIP Extension en cours de l’éclairage public dans la commune de Sassandra AIP Le décès d’Amadou Gon est un « grande perte » pour le peuple Abidji (Elu local) AIP Un cadre de Bangolo s’engage à achever un bâtiment à L’EPP Kahen-Zagna AIP Présidentielle 2020: Le PDCI annonce la candidature de Bédié à la chefferie traditionnel de Zuénoula AIP COVID-19: Un appel à l’intensification des efforts pour la préservation des droits des femmes durant la pandémie

L’Angolaise Josefa Sacko distinguée en Belgique


  18 Novembre      4        Economy (8013),

   

Luanda, 18 novembre (ANGOP) – La commissaire chargée de l’Économie rurale et de l’agriculture de l’Union africaine, Josefa Sacko, a reçu le Prix de reconnaissance du Forum Crans Montano, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre à Bruxelles (Belgique).


L’événement, qui s’est déroulé sous la devise «La femme africaine. Porteuses de valeurs universelles, un modèle pour la jeunesse et pour le monde »,  a également distingué la Capverdienne Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).


Josefa Sacko a été distinguée pour son dévouement dans la promotion de l’agriculture familiale, en particulier dans la cause des femmes rurales.


La Directrice générale adjointe de la FAO a reçu le prix pour son engagement dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle.


Ce prix est décerné aux dignitaires qui se consacrent à des causes qui contribuent à la transformation de la vie des populations les plus vulnérables du monde.


«Je dédie ce prix à toutes les femmes rurales du continent africain», a déclaré Josefa Sacko à l’occasion.


Selon la commissaire de l’Union africaine, les femmes rurales sont la garantie de la sécurité alimentaire puisqu’elles produisent 80% de la nourriture consommée sur le continent africain.


Pour Josefa Sacko, l’avenir du continent africain dépend également de l’accès des femmes aux postes stratégiques de l’économie et de l’industrie.


Elle a souligné que l’autonomisation des femmes rurales constituait un moyen de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de réduire la pauvreté, d’améliorer les revenus et le bien-être des ménages.

 

Cette année, l’Angolaise Josefa Sacko a figuré sur la liste inaugurale des 100 femmes africaines les plus influentes en 2019, annoncée par Avance Media, une grande entreprise de relations publiques.


La diplomate avait déjà été élue à Londres cette année comme l’une des 100 personnalités les plus influentes dans la politique climatique en 2019 par l’Apolitical, une plateforme internationale de pairs qui soutient les efforts visant à influencer la politique climatique dans le monde.

 

Dans la même catégorie