APS KAOLACK : DEUX JOURS DE CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LES POPULATIONS DE TOUBA NDORONG APS PLUS DE 200 MILLIONS CFA INVESTIS PAR LE 3FPT DANS LA RÉGION DE KAFFRINE EN 2018-2019 (RESPONSABLE) APS KAOLACK : LES MEILLEURS ÉLÈVES DU DÉPARTEMENT RÉCOMPENSÉS APS SAINT-LOUIS : UNE ASSOCIATION EN QUÊTE DE PARCELLES POUR UNE FERME-ÉCOLE MAP 39è Championnat arabe du golf : Le Maroc confirme sa suprématie APS DIABÈTE, HÉPATITE B, CHOLESTÉROL : SÉANCES GRATUITES DE DÉPISTAGE AU CICES, À PARTIR DE MARDI APS UNE THÈSE DE DOCTORAT SUR LES PROCÉDURES PÉNALES DÉROGATOIRES REÇOIT LA MENTION « TRÈS HONORABLE » APS L’UCAD SERA À 20.000 LITS D’ICI 2021 (DG COUD) GNA One Facility One Fire Extinguisher project kick starts at Achimota GNA Cyber fraudsters keep targeting banking sector – Mr Nkrumah

LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES


  20 Novembre      2        Politics (6072),

   

Dakar, 19 nov (APS) – Les députés réunis mardi soir en séance plénière
ont adopté la loi consacrant le report des élections locales et la
prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux, a
constaté l’APS.

Les élections locales étaient initialement prévues le 1er décembre 2019.

La séance plénière, qui a démarré peu après 17 heures, s’est déroulée
sous la direction du président de l’Assemblée nationale, Moustapha
Niasse, et en présence du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille
Ndiaye, venu défendre au nom du gouvernement le présent projet de loi.

M. Aly Ngouille Ndiaye a rappelé que « le report des élections locales
prévues le 1er décembre 2019 est le fruit d’un consensus obtenu à
l’issue des travaux de la commission politique du dialogue national ».

A cet égard, il a précisé que « les acteurs engagés dans le cadre dudit
dialogue étaient seulement favorables sur le principe du report des
élections, sans pour autant proposer une date à laquelle celles-ci
devraient se tenir ».

« Les élections départementales et municipales prevues le 1er décembre
2019, sont reportées pour être tenues au plus tard le 28 mars 2021 » ,
a proposé le ministre de l’Intérieur.

Selon lui, nous ne demandons le report des élections parce que nous ne
sommes pas prets mais nous le faisons parce que nous sommes engagés
dans un dialogue et que les participants ont convenu à la nécessité
d’auditer le fichier et le processus électoral.

Il ajoute que « ce principe de report à même fait l’objet d’un courrier
du Général Mamadou Niang en date du 18 juillet 2019, adressé au
président du comité de pilotage du dialogue national, Famara Sagna ».

Selon l’exposé des motifs, cette loi a pour objet premier de reporter
lesdites élections et de laisser le soin à un décret de fixer la date
des élections, lorsque les acteurs du dialogue trouveront un accord.

En dernier lieu, le mandat des conseillers départementaux et
municipaux actuellement en fonction est prorogé jusqu’à l’installation
de leurs successeurs de ses missions, renseigne le ministre de
l’Intérieur, dans des propos reportés par l’exposé des motifs.

A l’issue de ses travaux, la commission proposera une date pour les
élections départementales et municipales, a affirmé le ministre de
l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE PROJET DE LOI PORTANT REPORT DES ÉLECTIONS LOCALES


  20 Novembre      3        Politics (6072),

   

Dakar, 19 nov (APS) – Les députés réunis mardi soir en séance plénière
ont adopté la loi consacrant le report des élections locales et la
prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux, a
constaté l’APS.

Les élections locales étaient initialement prévues le 1er décembre 2019.

La séance plénière, qui a démarré peu après 17 heures, s’est déroulée
sous la direction du président de l’Assemblée nationale, Moustapha
Niasse, et en présence du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille
Ndiaye, venu défendre au nom du gouvernement le présent projet de loi.

M. Aly Ngouille Ndiaye a rappelé que « le report des élections locales
prévues le 1er décembre 2019 est le fruit d’un consensus obtenu à
l’issue des travaux de la commission politique du dialogue national ».

A cet égard, il a précisé que « les acteurs engagés dans le cadre dudit
dialogue étaient seulement favorables sur le principe du report des
élections, sans pour autant proposer une date à laquelle celles-ci
devraient se tenir ».

« Les élections départementales et municipales prevues le 1er décembre
2019, sont reportées pour être tenues au plus tard le 28 mars 2021 » ,
a proposé le ministre de l’Intérieur.

Selon lui, nous ne demandons le report des élections parce que nous ne
sommes pas prets mais nous le faisons parce que nous sommes engagés
dans un dialogue et que les participants ont convenu à la nécessité
d’auditer le fichier et le processus électoral.

Il ajoute que « ce principe de report à même fait l’objet d’un courrier
du Général Mamadou Niang en date du 18 juillet 2019, adressé au
président du comité de pilotage du dialogue national, Famara Sagna ».

Selon l’exposé des motifs, cette loi a pour objet premier de reporter
lesdites élections et de laisser le soin à un décret de fixer la date
des élections, lorsque les acteurs du dialogue trouveront un accord.

En dernier lieu, le mandat des conseillers départementaux et
municipaux actuellement en fonction est prorogé jusqu’à l’installation
de leurs successeurs de ses missions, renseigne le ministre de
l’Intérieur, dans des propos reportés par l’exposé des motifs.

A l’issue de ses travaux, la commission proposera une date pour les
élections départementales et municipales, a affirmé le ministre de
l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Dans la même catégorie