AGP Gabon : Célébration à Libreville de la journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS Un accès universel aux services sociaux visé à l’horizon 2024

Un envoyé spécial du parlement libyeen au cabinet du Chef de l’Etat


  22 Novembre      0       

   

Niamey, 22 Nov (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou a reçu en audience ce vendredi 22 novembre 2019 Ahmed Alsharaf, envoyé spécial du Président de la Chambre des représentants.
Le député libyen a indiqué à la presse avoir remercié le Président de la République Issoufou Mahamadou pour l’hospitalité dont il a fait objet au cours de son séjour au Niger.
 »Je profite de cette audience pour remercier le peuple nigérien avec à sa tête le Président Issoufou Mahamadou  », a-t-il déclaré avant d’indiquer avoir échangé avec le Président sur  »des questions qui concernent nos deux Etats ».
Il s’est dit porteur d’un message du Président Agila Salah, président de la chambre des représentants, parlement.
 »On a échangé sur tous les sujets d’ordre international qui sont surtout d’actualité tels le terrorisme et l’immigration clandestine. La Libye constitue la porte de l’Afrique », a poursuivi le député libyen.
Il a, enfin, émis le voeu de voir les relations économiques et commerciales entre le Niger et la Libye continuer pour le bonheur de nos deux peuples.
Le Niger et la Libye partagent une frontière commune utilisée par les passeurs et autres candidats à l’immigration vers les pays européens, rappelle-t-on.
Un phénomène qui s’est accru depuis 2011 suite au déclenchement du conflit armé dans ce pays.

Dans la même catégorie