GNA Sista Afia drops new banger featuring Fameye GNA Attamah Larweh donates to Awudu Issaka’s Soccer Academy GNA The Zongo development fund CEO did not breach procurement rules- PPA confirms GNA The Zongo development fund CEO did not breach procurement rules- PPA confirms GNA Sam George challenges claims that 15 million Ghanaians have mobile money accounts GNA GSA trains extension officers, farmers in Western North Region on aflatoxins GNA Ghana Climate Change platform to deepen stakeholders awareness on food security GNA There is cordiality between Tema Chiefs and Carlos Ahenkorah-Wulormor ANP Elections au Niger : Le président de la CENI rencontre les acteurs de la société civile GNA Political vigilantism: Youth told to seek employable skills instead

Un envoyé spécial du parlement libyen au cabinet du Chef de l’Etat


  22 Novembre      2        Coopération (595), Politics (9395),

   

Niamey, 22 Nov (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou a reçu en audience ce vendredi 22 novembre 2019 Ahmed Alsharaf, envoyé spécial du Président de la Chambre des représentants.
Le député libyen a indiqué à la presse avoir remercié le Président de la République Issoufou Mahamadou pour l’hospitalité dont il a fait objet au cours de son séjour au Niger.
 »Je profite de cette audience pour remercier le peuple nigérien avec à sa tête le Président Issoufou Mahamadou  »,  a-t-il déclaré avant d’indiquer avoir échangé avec le Président sur  »des questions qui concernent nos deux Etats ».
Il s’est dit porteur d’un message du Président Agila Salah, président de la chambre des représentants, parlement.
 »On a échangé sur tous les sujets d’ordre international qui sont surtout d’actualité tels le terrorisme et l’immigration clandestine. La Libye constitue la porte de l’Afrique », a poursuivi le député libyen.
Il a, enfin, émis le voeu de voir les relations économiques et commerciales entre le Niger et la Libye continuer pour le bonheur de nos deux peuples.
Le Niger et la Libye partagent une frontière commune utilisée par les passeurs et autres candidats à l’immigration vers les pays européens, rappelle-t-on.
Un phénomène qui s’est accru depuis 2011 suite au déclenchement du conflit armé dans ce pays.
AS/CA/ANP- 0104 Novembre 2019

Dans la même catégorie