ATOP LES NATIONS UNIES ET LA CEDEAO MOBILISENT LES PARTIES PRENANTES POUR LA TENUE D’UNE ELECTION APAISEE Inforpress Fogo: Associação dos produtores de café estranha a concessão de terreno a Fogo Coffee Spirit – Sidónio Monteiro Inforpress Santo Antão: Rota das Aldeias Rurais ajuda Amupal a prestar melhor serviço aos turistas GNA Court convicts driver for theft GNA Court fines driver for careless driving GNA Court dismisses application for disclosures in treason trial ACP Le PNUD accompagne la RDC dans ses efforts de redressement ACP L’application de l’IPR est un devoir civique pour tout fonctionnaire de l’Etat, soutient Yollande Ebongo ACP Denise Nyakeru Tshisekedi sollicite l’accompagnement des investisseurs britanniques pour sa Fondation ACP Un émissaire de João Lourenço reçu par Félix Tshisekedi

La HABG s’enquiert des dossiers de saisine du Procureur de la République


  6 Décembre      3        Politics (6452),

   

Abidjan, 6 déc (AIP) – Une délégation de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), s’est rendue vendredi au Parquet du Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, pour s’enquérir auprès du Procureur de la République, Adou Richard, de l’état d’avancement des dossiers de saisine par des usagers, relatifs à la corruption et aux infractions assimilées dont ils ont été victimes.

Pour le procureur, cette visite des responsables de la HABG au parquet a toute sa raison d’être car elle s’inscrit dans le cadre des investigations menées par l’autorité indépendante chargée de la bonne gouvernance, à la suite de déclarations de soupçons de corruptions et infractions assimilées qui lui sont dénoncées pour donner de l’allant aux actions conjointes de lutte contre la corruption dans le pays.

« Il est très important pour un pays de lutter contre la corruption parce qu’elle gangrène les économies. Il faut que chaque fonctionnaire, chaque agent du privé ou du public qui accomplit sa mission, le fasse selon les règles de l’art et non pour son propre bien. Les organes de poursuite travaillent à cela. On peut leur dénoncer toutes formes de corruption et d’infractions assimilées », a exhorté Adou Richard.

L’audience de la délégation de la HABG, conduite par le doyen d’âge des membres du conseil, Koné Moussa et le secrétaire général, Marc-Antoine Kablan Koffi, avec le Procureur de la République a porté, pendant une heure, sur huit dossiers transmis par la HABG au bureau du Procureur d’Abidjan, dont l’un paraîtra, mardi, à l’audience des délits économiques.

Conformément au cadre de collaboration établit par ordonnance entre les deux structures de l’Etat, après réception des procès verbaux dressés par l’autorité de la bonne gouvernance, c’est au Parquet qu’il revient de donner la suite nécessaire au dossier.

Dans la même catégorie