GNA Allotey to face GBA Disciplinary Committee GNA CSOs advocates for Gender Equality and Social Inclusion GNA MiDA to improve power supply to Kasoa and its environs AGP Présumés enlèvements d’enfants : un appel à témoin lancé et début des interpellations AIP Les cours se déroulent dans le secondaire sans heurt à San Pedro AIP Renouvellement CNI : Démarrage imminent de l’opération dans le Folon (ONECI locale) AIP L’avortement prend des proportions inquiétantes, selon l’AIBEF AGP Un accord entre le gouvernement et les syndicats en grève APS PLUS DE 1500 KG DE PRODUITS ILLICITES INCINÉRÉS À TAMBACOUNDA APS MACKY SALL ’’SATISFAIT’’ DU TRAVAIL DES ENTREPRISES TURQUES

Gabon : Le RPM de l’opposant Barro Chambrier s’oppose à la nomination de Noureddin Bongo Valentin


  8 Décembre      4        Politics (6669),

   

Libreville, 08 Décembre (AGP) – Le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), dirigé par l’opposant Alexandre Barro Chambrier, a exprimé, le vendredi 6 décembre écoulé à Libreville, son opposition à la nomination du coordinateur des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin. Au cours de cette déclaration dont l’AGP a reçu copie, le RPM a également indiqué que les changements intempestifs au niveau du gouvernement sont un signe de l’instabilité du pays.

S’exprimant d’abord sur la nomination du nouveau Coordinateur des affaires présidentielles, le RPM a indiqué qu’il est question pour le pouvoir en place d’esquiver la vacance du pouvoir réclamée par l’opposition gabonaise et de la conservation du pouvoir par la famille présidentielle.

«Le Conseil exécutif du RPM réaffirme son opposition farouche à toute monarchisation du Gabon et appelle le peuple gabonais à dire non, non et non ! Le Gabon ne saurait être la propriété d’une famille et ne peut se résigner à cette nouvelle imposture», a-t-il dit avant d’ajouter que «cette nomination qui s’apparente à une provocation de trop vis-à-vis du peuple gabonais est susceptible d’ébranler la cohésion nationale».

«Comment peut-il expliquer qu’en dix ans il aille d’erreurs de casting en erreurs de casting et découvre subitement que ceux à qui il a délégué une parcelle de pouvoir passent leur temps à braquer les caisses de l’Etat ? Cette situation qui s’est accentuée, depuis octobre 2018, où malgré les dénégations de ses partisans, son état de santé devait conduire, dans l’intérêt supérieur de la nation, à la vacance du pouvoir. Cette vacance est d’autant plus impérieuse aujourd’hui, qu’après avoir tiré les ficelles en coulisses avec la complicité de sa parentèle directe, Noureddin Bongo Valentin, qui se voit propulsé en qualité de Coordinateur général des affaires présidentielles, fonction dont le contenu ressemble, à s’y méprendre, à celle de Vice-président de la République, alors qu’il n’a aucune expérience ni démontré quelque capacité que ce soit pour justifier un tel choix à un moment où le Gabon est confronté aux plus graves difficultés de son histoire», s’est-il interrogé.

Sur les mouvements intervenus au sein du gouvernement, le parti d’Alexandre Barro Chambrier pense que «ces remaniements à répétition, malgré les raisons données pour les justifier, posent le problème de l’instabilité du Gouvernement, de son inefficacité et de l’image qu’il projette de notre pays».

Faut-il rappeler que le contenu de la déclaration de ce parti politique d’opposition se heurte aux propos tenus vendredi par le nouveau porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha. Ce dernier a donné les deux raisons qui ont conduit le chef de l’Etat à nommer le coordinateur des affaires présidentielles.

«M. Noureddin Bongo Valentin a été nommé au poste de Coordinateur général des affaires présidentielles. Pour rappel, le Coordinateur général des Affaires présidentielles assiste le président de la République dans la conduite de toutes les affaires de l’Etat et veille à la stricte application de ses décisions. Il dispose à cette fin d’un Cabinet. Là aussi, j’anticipe vos observations. Pourquoi M. Noureddin Bongo Valentin a-t-il été nommé à un tel poste ? Pour deux raisons. La première est qu’il a toutes les compétences requises. Je vous rappelle qu’il est diplômé de deux des établissements les plus prestigieux au monde, l’Eton College, l’Institut d’études orientales et africaines, la London School of Economics notamment. Et qu’il dispose d’une solide expérience professionnelle – il a été DGA d’Olam Gabon, la plus grande entreprise privée du pays et il a une parfaite connaissance de la chose publique et du fonctionnement de l’Etat. La deuxième raison est que M. Nourredin Bongo Valentin dispose de la confiance absolue du chef de l’Etat qui est libre de choisir, sans exclusive, les personnes avec lesquelles il souhaite travailler», a-t-il justifié.

Abordant la question relative au changement de gouvernements, Jessye Ella Ekogha a dit que tout cela participe de la volonté du chef de l’Etat de rechercher l’efficacité et l’exemplarité dans la mise de la politique de développement au service des gabonais.

«Le chef de l’Etat veut agir vite et créer les conditions d’une plus grande efficacité de l’action gouvernementale. D’autre part, il entend que la nouvelle équipe gouvernementale soit composée de femmes et d’hommes à la fois intègres et loyaux. Bref, le président de la République veut de l’efficacité et de l’exemplarité. C’est ce qui caractérise ce nouveau gouvernement», a-t-il dit.

Dans la même catégorie