APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS GNA Kwahu Easter Marathon reduced 21 Kilometres GNA Winner of Kwahu Easter Marathon to pocket GHC 10,000 GNA Third edition of Kwahu Easter Marathon launched GNA Olympic hopeful Wahid out of qualifiers GNA NAB launches on line credential evaluation management system GNA Media urged to fact-check information to maintain public trust GNA Ghana to host African Youth Academy on Climate Change GNA FDA trains water producers on production and regulatory requirements

LA RÉGION DE DIOURBEL CHOISIE POUR ACCUEILLIR LA PREMIÈRE ZONE DE DÉVELOPPEMENT ARTISANALE


  24 Janvier      0        Society (13139),

   

Dakar, 23 jan (APS) – La région de Diourbel (centre) a été choisie pour accueillir la première des zones de développement artisanale du Sénégal, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat.

Selon Saliou Ndiaye, conseiller technique du ministre chargé de ce département ministériel, un site de quatre hectares et un financement de trois milliards de francs CFA sont prévus pour la zone de développement artisanale de la région de Diourbel.

« Le ministre Dame Diop nous a demandés de venir voir la faisabilité de l’implantation de la première zone de développement artisanale du Sénégal », a dit M. Ndiaye lors d’un comité départemental de développement, une réunion consacrée à cette initiative gouvernementale, sous la houlette des autorités administratives locales.

« Nous attendons que ce projet soit mis en forme pour revenir ici à Diourbel et le partager de nouveau avec les acteurs de l’artisanat, avant [la] construction de la zone de développement artisanale », a-t-il répondu à la question de savoir quand ce projet sera réalisé.

Des zones de développement artisanale seront aménagées dans la vallée du fleuve Sénégal, dans la zone sylvopastorale du Ferlo (nord), dans l’est et le centre du pays, selon Saliou Ndiaye.

Ces entités vont « faciliter l’accès des entreprises artisanales à la commande publique », dit-il.

« C’est un projet assez innovant, qui prend en charge les dimensions création artisanale, production et commercialisation », a expliqué Saliou Ndiaye, ajoutant que les futures zones vont se spécialiser dans les filières cuirs et peaux, l’artisanat métallique, le bois et l’agroalimentaire.

Dans la même catégorie