APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS APS SAINT-LOUIS : DES PARCELLES ATTRIBUÉES À DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS GNA Kwahu Easter Marathon reduced 21 Kilometres GNA Winner of Kwahu Easter Marathon to pocket GHC 10,000 GNA Third edition of Kwahu Easter Marathon launched GNA Olympic hopeful Wahid out of qualifiers GNA NAB launches on line credential evaluation management system GNA Media urged to fact-check information to maintain public trust GNA Ghana to host African Youth Academy on Climate Change GNA FDA trains water producers on production and regulatory requirements

UN PROGRAMME DE SÉCURISATION DE LA PRODUCTION DE LAIT POUR TROIS COLLECTIVITÉS TERRITORIALES


  24 Janvier      2        Environment (1349),

   

Dakar, 23 jan (APS) – Le programme ‘’Doylu‘’ Energie-fourrage-lait a été lancé jeudi à Dakar en vue de la ‘’sécurisation de la production laitière’’ pendant une durée d’un an, à Kolda (sud), Linguère et Podor (nord), a-t-on appris de l’organisation non gouvernementale Enda Energie.

Le but de cette initiative est de ‘’promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes dans les filières vertes, notamment la culture fourragère, ainsi que la valorisation du lait local dans ces trois collectivités territoriales, à travers la mise en place d’une laiterie moderne’’, a expliqué Sékou Sarr, directeur exécutif d’Enda Energie.

‘’Doylu’’ va servir à développer l’entrepreneuriat des jeunes dans les filières lait et production d’aliment de bétail, selon ses responsables.

Il est basé, indique son directeur exécutif, sur ’’un modèle économique capable de promouvoir un entrepreneuriat pourvoyeur d’emplois’’.

Ce programme va coopérer avec les entreprises spécialisées dans la production fourragère, en les identifiant d’abord, en vue de leur ‘’mise en incubation’’.

Dans les zones de production de lait du nord et du sud du Sénégal, ’’les faibles taux d’accès à l’énergie se matérialisent par des difficultés de conservation et de valorisation de la production laitière et un taux de chômage élevé, ce qui pousse les jeunes à l’émigration’’, a expliqué M. Sarr, concernant le volet énergie du projet.

Dans la même catégorie