GNA MTN FA Cup: Hearts cruise into Round of 32, Kotoko stunned GNA Let’s own 2020 Population and Housing Census GNA ‘Avoid electioneering violence’- Kwahumanhene to the youth GNA African youth optimistic about the Continent’s future – survey GNA Results of MTN FA Cup matches played over the weekend GNA GJA President cautions journalists against false information GNA NBSSI and Cocoa Life empowers youth in cocoa communities GNA Public urged to report unprofessional acts of health staff MAP Le rôle clé du Maroc en Afrique mis en avant sur la chaîne sud-africaine Enca News MAP Le rôle clé du Maroc en Afrique mis en avant sur la chaîne sud-africaine Enca News

PLUS DE 1500 KG DE PRODUITS ILLICITES INCINÉRÉS À TAMBACOUNDA


  28 Janvier      1        Society (12979),

   

Dakar, 28 jan (APS) – Quelque 1500 kg de faux médicaments et de
chanvre indien d’une valeur de plus de 200 millions de francs CFA, ont
été incinérés mardi à Tambacounda (est) par la direction régionale des
Douanes, a constaté l’APS.

Cette cérémonie boucle la série d’activités tenue à Tambacounda dans
la cadre de la célébration de la Journée internationale de la Douane.

Les saisies de faux médicaments et de chanvre indien ont été
effectuées par la subdivision des douanes de Tambacounda, les postes
de Kidira, Koumpentoum et de Moussala à Kédougou entre décembre 2019
et janvier 2020.

Le directeur général des Douanes, Abdourahmane Dièye, a indiqué que
ces « saisies importantes traduisent un fort engagement des agents,
mais aussi une forte volonté des autorités étatiques pour contrer ces
fléaux ».

« Les actions de lutte menées contre ces trafics montre
qu’effectivement, il y a une synergie d’actions pour combattre les
stupéfiants et avoir les meilleurs résultats dans la région de
Tambacounda », a-t-il magnifié.

Le colonel Georges Diémé, directeur régional de la zone Sud-Est a de
son côté, invité les populations à jouer pleinement leur partition
dans cette lutte contre le trafic de produits illicites.

« Ce n’est pas uniquement un combat des forces de sécurité et de
défense, il faut que l’ensemble des acteurs, des populations donnent
les bonnes informations aux forces de sécurité », a-t-il suggéré.

Selon lui, la position géographique des régions de Tambacounda et
Kédougou n’est pas étrangère au trafic de drogue et de médicaments,
soulignant que les autorités ne resteront pas les bras croisés.
SDI/ASB/AKS

Dans la même catégorie