MAP Lutte anti-Covid: Le leadership du Maroc lui permet de s’ériger en plateforme de production vaccinale pour l’Afrique (Journal italien) GNA New NHC President joins Council of State AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Laurent Gbagbo reçoit ses passeports (Avocat) ACI Congo/Elections : Vers la mise en place des commissions de travail ACI Congo : La Russie souhaite un bon déroulement de l’élection présidentielle en 2021 ACI Congo : L’Agence congolaise d’information lauréate du ‘’Prix d’excellence BBS’’ ACAP Bientôt l’organisation d’un panel de haut niveau sur la vaccination GNA Women’s leadership training programme ends at KAIPTC GNA President Akufo-Addo assists 18-Premier league clubs with Ghc900,000 APS LA PAIX AU SAHEL REQUIERT BEAUCOUP D’HUMILITÉ (DIRECTEUR RÉGIONAL UNFPA)

DES ACTEURS DES CHAINES DE VALEURS FORMES SUR LE CONCEPT « CAMP DU FUTUR » A SOKODE


  31 Janvier      5        Businesses (191),

   

Sokodé, 31 jan. (ATOP) – Le ministre de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique, Noël Koutera Bataka a lancé, le mardi 28 janvier à Sokodé, les activités de la formation des acteurs des chaînes de valeurs sur le concept « Camp du Futur ».

Ce concept « Camp du Futur » qui est une initiative du ministère de l’Agriculture consiste à outiller les acteurs des différentes filières agricoles pour une meilleure gouvernance de leurs entreprises. La formation des acteurs concernés est un élément essentiel pour susciter une ouverture d’esprit entrepreneurial et favoriser l’investissement  des jeunes hommes et femmes dans le secteur agricole.

 

Pendant dix (10) jours, 645 acteurs des différentes chaînes de valeurs, notamment les filières du soja, du riz et du maïs, des légumes, des anacardes, ainsi que  des volailles et petits ruminants regroupés en coopératives vont être formés sur la production, la transformation et la commercialisation. Ils vont prendre connaissance des différents types de services  connexes, notamment l’appui technique, les conseils en gestion financière, comptable et juridique, la fourniture d’intrants, de main d’œuvre et d’équipements agricoles.

Au terme de la formation, les jeunes entrepreneurs vont bénéficier d’un accompagnement pour élaborer leurs plans d’affaires qui vont aboutir au financement des activités.

 

Le ministre en charge de l’Agriculture, Noël Koutera Bataka a indiqué que cette formation des jeunes entrepreneurs répond à la vision du chef de l’Etat inscrite dans le Plan national de développement (PND) et permettra aux acteurs d’avoir des capacités nécessaires pour participer au développement économique du pays. Il a exhorté les participants à la conviction qui est la base fondamentale de leur propre destinée pour devenir des entrepreneurs émergents.

 

Le préfet de Tchaoudjo, le colonel Mompion Matéindou a remercié le gouvernement à travers le ministère de l’Agriculture pour la formation des jeunes en entrepreneuriat pour lutter contre la pauvreté. Il a exhorté les participants à la détermination pour prendre désormais leur destinée en main.

Dans la même catégorie