APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

PLAIDOYER POUR UNE PROLONGATION DU PPDC


  5 Février      14        Human Development (188), Society (30418),

   

Kolda, 2 février (APS) – Le coordonnateur du projet Pôle de développement de la Casamance (PPDC) souhaite une prolongation d’un an de ce projet qui doit s’achever en juin 2020, après cinq ans d’exécution.

« Nous souhaitons voir la prolongation d’un an du projet pour permettre de terminer tous les travaux et renforcer le suivi, la mise en œuvre et l’exploitation judicieuse des infrastructures déjà réalisées et également d’assurer le transfert de compétences aux bénéficiaires », a déclaré Youssouf Badji, au nom du comité de pilotage du projet.

Ce mercredi, lors d’une réunion à Kolda (sud) sur l’état d’avancement des différentes activités, la nécessité d’une prolongation du PPDC est apparue comme une forte préoccupation des représentants des communautés et des membres du comité de pilotage.

Le PPDC est « une opération structurante de l’Etat du Sénégal en collaboration avec la Banque mondiale qui vise à développer le potentiel économique de la Casamance en vue d’améliorer les perspectives de paix durable dans la région ».

Il s’agit d’aller vers l’élargissement des opportunités d’activités génératrices de revenus dans le but de s’attaquer aux causes fondamentales du conflit en Casamance.

Le but du PPDC est d’accroître la productivité dans les filières agricoles ciblées en faveur des jeunes et des femmes et d’améliorer l’accessibilité des zones rurales à travers la réalisation d’infrastructures telles que les pistes de production.

Le projet cible 100.780 bénéficiaires directs dont 64,58 pour cent de femmes et 32,42 pour cent de jeunes.

Il a réhabilité et aménagé 111.494 ha de rizières pour un volume de production estimé à 275.555 tonnes, selon les responsables du projet. Il a aussi permis, selon eux, la réalisation de 452,3 km linéaires de route.

Dans la même catégorie