Inforpress Covid-19: La société capverdienne de musique lance une campagne de sensibilisation avec des vidéos d’artistes Inforpress Porto Novo: l’association met en garde contre “des moments très difficiles” pour les familles du Planalto Norte Inforpress Covid-19: Services de production alimentaire, d’hygiène et de nettoyage exclus de la fermeture pendant l’état d’urgence Inforpress Covid-19 / Boa Vista: DNS dit que l’état de quarantaine sur l’île “n’est pas une punition mais un acte héroïque” Inforpress Covid-19 / Brava: les autorités sensibilisent les propriétaires de bars à se conformer à l’état d’urgence ABP Le cordon sanitaire pour la riposte contre le COVID – 19 opérationnel dans l’Ouémé ABP Des citoyens en déplacement bloqués au niveau des cordons sécuritaires de l’Atlantique ABP La préfecture d’Aplahoué s’enquiert de l’effectivité des mesures préventives contre le Covid-19 à la frontière de Hounsahoué ABP Les piroguiers de Togomey à Hillacondji sensibilisés sur les dangers du transport fluvial ABP Le déplacement des populations du Mono vers les communes isolées interdit jusqu’à nouvel ordre

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  20 Février      9       

   

Rabat, 20/02/2020 (MAP) – La presse africaine parue jeudi focalise sur de nombre de sujets, notamment la suspension d’acquisitions de véhicules de fonction et de service au Sénégal, la liquidation de la compagnie aérienne publique en Afrique du Sud et les négociations sur le grand barrage éthiopien « La Renaissance ».

Au Sénégal, la suspension d’acquisitions de véhicules de fonction et de service, prise mercredi en conseil des ministres, domine l’actualité traitée par la presse locale qui aborde d’autres sujets d’intérêt local.

« Achat de véhicules administratifs, Macky Sall appuie sur le frein », titre la Une de +WalfQuotidien+ au sujet de la décision du conseil des ministres consistant à suspendre, à compter du 20 février et jusqu’à nouvel ordre, toutes les acquisitions de véhicules de fonction et de service, au nom de l’État, des structures parapubliques et des sociétés nationales.

« Macky Sall débusque un scandale à 5 milliards FCFA », titre +L’Observateur+ qui aborde « les vraies raisons » de cette directive présidentielle. Il a été constaté le manque de rigueur dans l’application intégrale de la réglementation entrainant des abus aux conséquences budgétaires et financières énormes, écrit la publication citant le communique du Conseil des ministres.

La suspension des achats de véhicule concerne toutes les structures parapubliques et sociétés nationales, précise pour sa part +Le Soleil+.

Sur un autre registre, sportif cette fois, +Enquête+ se penche sur la crise de l’athlétisme sénégalais.

« La première discipline olympique tire la langue », écrit le journal soulignant qu’entre des infrastructures rares, des édifices existants en état de délabrement avancé et une fédération sans grands moyens, le constat est alarmant.

Au Gabon, +Matin Equatorial+ écrit sous le titre « Banditisme en milieu scolaire : une centaine d’armes blanches saisies » qu’en décidant d’aller en guerre contre les violences en milieu scolaire, le 10 février, sur l’ensemble du territoire national, le gouvernement semble gagner son pari dans cette bataille.

Et d’ajouter qu’une semaine après le lancement de l’opération en collaboration avec les forces de l’ordre, c’est près d’une centaine d’armes blanches qui ont été saisies.

Sur un autre registre, +l’Union+ indique qu’en visite lundi à l’agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre, le ministre de l’habitat a fait part de l’urgence d’un audit de l’agence

Pour la publication, l’organisme créé fin 2011 pour aider à la résolution des multiples problèmes du secteur, semble au contraire les avoir aggravés.

En Afrique du Sud, +Eyewitness News+ revient sur les propos du ministre des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, qui a indiqué que la liquidation de la compagnie aérienne publique, South african airways (SAA) aurait des conséquences désastreuses, notamment en termes de pertes d’emplois.

Il est impératif de trouver un moyen de sauver la compagnie aérienne et éviter sa liquidation, a-t-il dit devant le Comité permanent des comptes publics (Scopa) au sein du parlement, notant que dans l’état actuel des choses, la SAA ne valait pas grand-chose car personne ne voudra l’acheter et il faudra, au contraire, « payer les gens pour les convaincre de devenir propriétaires de la compagnie ».

De son côté, +ENCA+ écrit que le processus de vérification des réfugiés a finalement commencé au Cap (sud-ouest), ouvrant la voie à l’évacuation des centaines de réfugiés qui avaient choisi de s’installer près de l’église centrale, sur la place Greenmarket, pour protester contre la vague des violences xénophobes qui avait frappé le pays en 2019.

« Le monde entier sera témoin de l’attitude adoptée par l’Afrique du Sud envers les réfugiés », a déploré Jean-Pierre Balous, le représentant des réfugiés dont le nombre est estimé à plus de 700 personnes, soulignant qu’ « en tant que réfugié en Afrique du Sud, vous n’avez aucun droit, vous n’avez rien. »

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que le président ivoirien Alassane Ouattara et les évêques de Côte d’Ivoire ont eu, mercredi soir à Abidjan, des entretiens d’environ deux heures pour discuter du processus de réconciliation dans le pays.

« Les évêques se sont retrouvés avec le président de la République, d’abord pour le saluer et pour échanger avec lui sur la marche du pays. Particulièrement autour des questions concernant la réconciliation de tous les ivoiriens. C’est essentiellement ce qui a fait l’objet de la rencontre avec le président de la République», a dit  Monseigneur Ignace Bessi Dogbo, le président de la conférence épiscopale de Côte d’Ivoire au terme de cet entretien, cité par la publication.

Par ailleurs, « Le Jour Plus » écrit que la Côte d’Ivoire est candidate pour siéger au Conseil des droits de l’homme (CDH) de Nations Unies.

Cette candidature, peut-on lire, a été rendue officielle, lors du séjour à New York, du ministre des Affaires étrangères, Amon Tanoh du 14 au 22 décembre, lors du bilan de l’action de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’l’Organisation des Nations Unies (ONU).  Le gouvernement ivoirien a sollicité, à cet égard, l’appui des Etats membres de l’ONU pour  sa candidature au conseil des droits de l’homme pour la mandature 2021- 2023.

Au Ghana, +Daily Guide+ rapporte le président Nana Akufo-Addo devrait prononcer le discours sur l’état de la nation (SONA) ce jeudi au parlement, notant que ça sera le dernier de son premier mandat.

Ce discours devra mettra davantage l’accent sur les réalisations de son administration au cours des trois dernières années, relève le quotidien,

Son confrère, +Ghanaian Times+ indique 21 présumés rebelles du Togoland qui se réclameraient des membres du Homeland Study Group Foundation (HSGF), un mouvement séparatiste de la région de la Volta, ont été arrêtés par la police ghanéenne.

 


 

Ethiopie, les médias locaux s’intéressent aux déclarations du secrétaire d’Etat américain sur le grand barrage éthiopien «La Renaissance» et les rencontres du Premier ministre Abiy Ahmed avec les habitants du Tigré et de l’Etat régional des nations et nationalités du Sud.

Ainsi, +ETHIOPIAN MONITOR+ revient sur la déclaration du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, lors de sa visite à Addis-Abeba, selon laquelle l’administration américaine n’imposera pas de solution à la question du Grand barrage éthiopien sur le Nil «La Renaissance».

La réaction du responsable américain intervient en réponse aux informations faisant état de pressions américaines pour trouver une issue aux négociations entre l’Ethiopie, l’Egypte et le Soudan sur le grand barrage, relève le journal dans sa version électronique.

+NEW BUSINESS ETHIOPIA+, quant à lui, s’intéresse à la rencontre entre le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, également le chef du parti «Parti de la prospérité» avec les dirigeants de la nouvelle coalition au pouvoir dans la région du Tigré.

Lors de cette réunion qui a eu lieu dans les bureaux du Premier ministre à Addis-Abeba, les dirigeants du «Parti de la prospérité» dans la région du Tigré ont soulevé plusieurs questions liées notamment aux arrestations de personnes originaires de cette région, au budget et à d’autres questions sécuritaires, souligne le média

Pour sa part, +FANA BC+ se fait l’écho de l’appel à l’unité et la paix, lancé par le Premier ministre éthiopien lors du grand meeting qui a rassemblé quelque 60 000 personnes au stade Worabe à Silte dans l’Etat régional des nations et nationalités du Sud (SNNP).

Lors de ce grand meeting, Abiy Ahmed a également exhorté les Ethiopiens à Combattre la pauvreté, l’analphabétisme et à redoubler d’efforts « pour la paix, l’unité et la prospérité», souligne le média éthiopien.

En RD Congo « Forum des As » indique que le président congolais, Félix Tshisekedi, a réitéré son engagement plus que ferme à faire du numérique un des vecteurs incontournable de développement de la RD Congo, soulignant que « la RDC accuse un retard considérable dans le déploiement des infrastructures nécessaires au développement du numérique par manque de politique d’investissement systématique dans les plateformes acquises « .

“Malgré les avancées du numérique ces dix dernières années, l’insuffisance de ces infrastructures a préjudicié la RDC quant à sa capacité d’absorber et de répandre de nouvelles technologies de l’information et de la communication », rapporte l’auteur de l’article.

“L’Avenir” revient sur la réunion tenue entre le ministre congolais de la Coopération Internationale, Intégration régionale et francophonie, Pépin Guillaume Manjolo, et une délégation des Nations-Unies, conduite par le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour la Région des Grands Lacs, Huang Xia. “Faire avancer la coopération et la confiance politique entre différents pays des Grands Lacs surtout entre les pays clés de la région des Grands Lacs pour que cette confiance se traduise en actions concrètes pour une coopération qui mène au retour de la paix, la sécurité et au développement économique, c’est ce que la RDC attend des Nations-Unies”, rapporte le journal.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que Kigali a salué mercredi la libération par Kampala d’un groupe de 13 ressortissants rwandais détenus illégalement en Ouganda depuis plusieurs mois.

Citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le journal écrit que la libération des rwandais emprisonnés en Ouganda, depuis la détérioration des relations entre les deux pays, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris lors du sommet de Luanda qui a réuni récemment le président rwandais et son homologue ougandais.

La publication ajoute que les dirigeants rwandais et Ougandais devraient se réunir vendredi lors d’un sommet régional pour prendre des mesures concrètes destinées à apaiser les tensions entre Kigali et Kampala.

Sur un autre sujet, +RNA+ apporte que le gouvernement rwandais envisage de créer un Fonds de développement pour l’enseignement et la formation technique et professionnelle (EFTP) qui sera financé sous le modèle de la participation communautaire.

L’exécutif demandera à tous les Rwandais qui ont un salaire mensuel de prélever un pourcentage de leurs revenus pour financer le développement de l’EFTP, ajoutant que pour l’instant, le ministère de l’Education n’a pas apporté de précisions sur ce modèle de financement vu que la mesure est encore en discussion au sein du gouvernement.


A Djibouti, le quotidien +La Nation+ s’intéresse aux efforts déployés par le gouvernement djiboutien pour promouvoir et améliorer la scolarisation des enfants, indiquant que la capitale djiboutienne a abrité récemment un atelier de réflexion sur le décrochage scolaire en République de Djibouti.

Cet atelier de formation, organisé en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a regroupé des inspecteurs de l’éducation nationale, des conseillers pédagogiques et des chefs d’établissements scolaires pour examiner les moyens à même de réussir la scolarisation des enfants à Djibouti, écrit le journal.

Cette rencontre, ajoute la publication, a été sanctionnée par une série de recommandations visant à lutter efficacement contre le décrochage scolaire.

Au Kenya, le journal « The Star » rapporte jeudi que le chef de la majorité à l’Assemblée nationale, Aden Duale, a été convoqué mercredi par la Direction des enquêtes criminelles (DCI) pour avoir supervisé la distribution de denrées alimentaires périmés dans un orphelinat du comté de Garissa, frontalier avec la Somalie.

Pour sa part, le journal « Daily Nation » écrit que M. Duale avait été invité à comparaître devant l’inspecteur général adjoint de la police Benedict Oyaro pour répondre aux plaintes soulevées par les habitants de Garissa au sujet de la distribution de nourriture avariée.

Dans une lettre reprise par le quotidien, la DCI déclare avoir ouvert des enquêtes concernant la distribution de denrées alimentaires périmées par M. Duale « à la suite de plusieurs plaintes de résidents du comté de Garissa ».

Au Mali, +L’essor+ indique que le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale,  Tiébilé DRAMÉ a présidé, mercredi , les travaux du séminaire de haut niveau sur le thème : « Le Mali et monde arabe : hier, aujourd’hui et demain ».

Et d’ajouter que l’objectif général de ce séminaire vise à mieux approfondir les connaissances sur le monde arabe afin d’orienter le gouvernement dans ses prises de position politiques et sa recherche de sources de financement.

Ce séminaire est organisé en prélude à la 20ème édition du forum de Bamako qui débute, ce jeudi  avec l’accompagnement du gouvernement malien, selon le journal.

Dans la même catégorie