ANP Le président de l’Association Islamique du Niger tire sa révérence AIP COVID-19: Deux personnes retranchées à l’intérieur du pays acheminées sur Abidjan APS NGUÉNIÈNE-PEULH RÉAFFIRME SON ADHÉSION AU PRODIMEL APS NGUÉNIÈNE-PEULH RÉAFFIRME SON ADHÉSION AU PRODIMEL APS CHASSÉ-CROISÉ SADIO MANÉ-RAHEEM STERLING ENTRE LIVERPOOL ET REAL APS CHASSÉ-CROISÉ SADIO MANÉ-RAHEEM STERLING ENTRE LIVERPOOL ET REAL AIP #FactCheckingDay 2020 : un site spécial pour répertorier les intox sur le Covid-19 AIP COVID-19 : Le Ministre Sidi Touré lance un appel à la responsabilité face à la pandémie APS COVID-19 : LE MÉDECIN-CHEF DE DIOURBEL ALERTE SUR LES RISQUES DE GRANDE MOBILITÉ APS COVID-19 : UN CRÉDIT DE 12 MILLIARDS FCFA DE LA BM POUR SOUTENIR LE SÉNÉGAL

Ange-Martine Dion, fondatrice de la fédération des associations féminines du Gôh


  21 Février      1        Editor's choice (1090), Society (14564),

   

Gagnoa, 21 fév (AIP)- Ange-Martine Dion, est la fondatrice et présidente exécutive de la fédération des associations féminines du Gôh (FAFG), à l’origine du projet de création de la régionale, une structure locale de financement de projet féminin dans la région du Gôh.

Fondé le 18 juillet 2013, la FAFG comprend plus de 200 coopératives et associations locales, des villes, sous-préfectures, ainsi que des quartiers de Gagnoa et Oumé.

« Notre objectif est de rendre les femmes prospères », a expliqué la présidente de cette fédération, dont les actions sont aujourd’hui encore saluées dans les zones les plus reculées de la région, au vu de l’appui financier apporté par plusieurs structures financières aux membres de la FAFG, et associations.

En 2015, sous l’impulsion de Martin Dion, la fédération a obtenu un montant de 100 millions FCFA du Conseil régional du Gôh au profit des associations. Sur recommandation de la présidente, une structure financière, dénommée ‘La Régionale’ a été créée par le conseil pour gérer ce fonds pour lequel chaque membre de la FAFG devait contribuer à hauteur de 8500 FCFA en vue du financement de son activité.

Plusieurs associations ont ainsi pu bénéficier de prêts pour la commercialisation de produits agricoles, dont l’association des femmes de Diégonéfla, comprenant plus de 200 femmes, qui a eu droit à un appui à hauteur de 10 millions FCFA. Ces fonds ont aussi été attribués aux femmes de Gnagbodougnoa, Sérihio, Ouanéhoua.

Aujourd’hui, Ange-Martine Dion et la fédération des associations féminines du Gôh poursuivent leur politique de subvention et d’aide, mais aussi d’expertise auprès de plusieurs associations de quartiers de Gagnoa, qui ont pu bénéficier d’encadrement jeudi.

Il s’agit des associations Groupe ‘Dilihya’ dans le quartier (Sokouradjan-Dioulabougou) que dirige Awa Diaby, et qui compte 46 femmes, ‘Espoir’ de Gagnoa, du quartier château, regroupant plus de 500 femmes, dirigée par Dosso Jeanne, ainsi que l’association ‘Adawa’ du quartier Zapata de Gagnoa, avec 50 femmes, que dirige Zézé Chantal.

Les projets soumis à la FAFG sont notamment l’achat de riz local avec les détenteurs de bas-fond, pour les commercialiser dans la région et au-delà, l’acquisition de magasin, en vue d’installer des grossistes d’arachides, qui les revendraient aux commerçants détaillants et qui confectionnent des pâtes d’arachide, ainsi que l’ouverture de petites unités de transformation de manioc.

Dans la même catégorie