AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les résultats des concours administratifs des 20 et 21 novembre seront disponibles le 18 janvier 2022 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La caravane humoristique « Bonjour 2022 » fait bientôt escale à Danané

A PARIS, LA SONACOS LANCE SA RECONQUÊTE DU MARCHÉ EUROPÉEN


  26 Février      5       

   

Dakar, 26 fév (APS) – La Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) est à Paris pour explorer des opportunités devant lui permettre de reconquérir et de reprendre sa part du marché européen, qu’elle avait perdue à cause de ses difficultés, a indiqué mercredi son directeur général, Modou Diagne Fada.

« Notre objectif principal ici à Paris est de pouvoir nouer des partenariats avec plusieurs structures pour réintégrer le marché européen », a expliqué M. Diagne, parlant de la participation de sa coiété à l’édition 2020 du Salon international de l’agriculture (SIA, 22 février-1 mars).

« La SONACOS avait arrêté de faire la détoxification de ses tourteaux, ce qui lui avait coûté une fermeture du marché européen », a expliqué M. Diagne Fada, présent au stand du Sénégal au Parc des expositions, à Porte de Versailles.

« En Europe, seuls les tourteaux qui ont fait l’objet d’une détoxification, sont autorisés. L’unité qui procédait à cette détoxification de nos tourteaux était en panne depuis plusieurs années. Mais, pour cette année 2020, sur fonds propres, nous avons décidé de faire redémarrer cette machine en vue de reprendre notre part de marché dans le continent européen », a-t-il révélé.

L’ancien ministre espère de cette sorte récolter une belle moisson de partenariats avant la clôture du SIA, le 1er mars.

« Nous sommes en train de nouer des partenariats avec des exportateurs de tourteaux traités et des exportateurs d’huile brute, parce que l’huile d’arachide est appréciée par les Européens et les Asiatiques compte tenu de sa qualité », a fait valoir le directeur général de la SONACOS.

Depuis l’ouverture du Salon international agricole, dit-il, « notre stand est très fréquenté par de potentiels partenaires de la SONACOS. Nous sommes sûrs que d’ici la fin du salon, des contrats seront signés et des partenariats seront noués avec des structures locales et internationales. »

Selon lui, « l’opération relance de la SONACOS va prendre forme à Paris », au SIA, où les exposants de la SONACOS multiplient les entretiens et les démarches pour trouver de nouveaux débouchés à la culture arachidière.

« La SONACOS était très connue en Europe, mais elle a perdu du terrain dans ce continent compte tenu des difficultés qu’elle traversait. Nous allons faire en sorte qu’elle reprenne ses contacts avec les acteurs du marché européen. Nous constatons que des partenaires traditionnels sont heureux de voir que la SONACOS est en train d’être relancée », s’est félicité Modou Diagne Fada.

Le Salon international de l’agriculture de Paris, ouvert le 22 février, se veut « la plus grande ferme de France ».

L’édition 2020 est axée sur quatre thèmes majeurs, que sont l’élevage et ses filières, les produits des régions de France, d’Outre-mer et du monde, les cultures et filières végétales, jardin et potager, ainsi que les services et métiers de l’agriculture.

« L’agriculture vous tend les bras », est le thème général du SIA 2020. Cette manifestation réunit chaque année des éleveurs, producteurs, représentants d’organisations du secteur et de syndicats professionnels, de ministères et organismes publics ou encore d’instituts de recherche.

Ces différentes composantes viennent toutes présenter des facettes du secteur agricole et agroalimentaire, ses évolutions et perspectives, selon les organisateurs.

A PARIS, LA SONACOS LANCE SA RECONQUÊTE DU MARCHÉ EUROPÉEN


  26 Février      6       

   

Dakar, 26 fév (APS) – La Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) est à Paris pour explorer des opportunités devant lui permettre de reconquérir et de reprendre sa part du marché européen, qu’elle avait perdue à cause de ses difficultés, a indiqué mercredi son directeur général, Modou Diagne Fada.

« Notre objectif principal ici à Paris est de pouvoir nouer des partenariats avec plusieurs structures pour réintégrer le marché européen », a expliqué M. Diagne, parlant de la participation de sa coiété à l’édition 2020 du Salon international de l’agriculture (SIA, 22 février-1 mars).

« La SONACOS avait arrêté de faire la détoxification de ses tourteaux, ce qui lui avait coûté une fermeture du marché européen », a expliqué M. Diagne Fada, présent au stand du Sénégal au Parc des expositions, à Porte de Versailles.

« En Europe, seuls les tourteaux qui ont fait l’objet d’une détoxification, sont autorisés. L’unité qui procédait à cette détoxification de nos tourteaux était en panne depuis plusieurs années. Mais, pour cette année 2020, sur fonds propres, nous avons décidé de faire redémarrer cette machine en vue de reprendre notre part de marché dans le continent européen », a-t-il révélé.

L’ancien ministre espère de cette sorte récolter une belle moisson de partenariats avant la clôture du SIA, le 1er mars.

« Nous sommes en train de nouer des partenariats avec des exportateurs de tourteaux traités et des exportateurs d’huile brute, parce que l’huile d’arachide est appréciée par les Européens et les Asiatiques compte tenu de sa qualité », a fait valoir le directeur général de la SONACOS.

Depuis l’ouverture du Salon international agricole, dit-il, « notre stand est très fréquenté par de potentiels partenaires de la SONACOS. Nous sommes sûrs que d’ici la fin du salon, des contrats seront signés et des partenariats seront noués avec des structures locales et internationales. »

Selon lui, « l’opération relance de la SONACOS va prendre forme à Paris », au SIA, où les exposants de la SONACOS multiplient les entretiens et les démarches pour trouver de nouveaux débouchés à la culture arachidière.

« La SONACOS était très connue en Europe, mais elle a perdu du terrain dans ce continent compte tenu des difficultés qu’elle traversait. Nous allons faire en sorte qu’elle reprenne ses contacts avec les acteurs du marché européen. Nous constatons que des partenaires traditionnels sont heureux de voir que la SONACOS est en train d’être relancée », s’est félicité Modou Diagne Fada.

Le Salon international de l’agriculture de Paris, ouvert le 22 février, se veut « la plus grande ferme de France ».

L’édition 2020 est axée sur quatre thèmes majeurs, que sont l’élevage et ses filières, les produits des régions de France, d’Outre-mer et du monde, les cultures et filières végétales, jardin et potager, ainsi que les services et métiers de l’agriculture.

« L’agriculture vous tend les bras », est le thème général du SIA 2020. Cette manifestation réunit chaque année des éleveurs, producteurs, représentants d’organisations du secteur et de syndicats professionnels, de ministères et organismes publics ou encore d’instituts de recherche.

Ces différentes composantes viennent toutes présenter des facettes du secteur agricole et agroalimentaire, ses évolutions et perspectives, selon les organisateurs.

Dans la même catégorie