GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

Une formation à la bonne gestion des emballages vides de pesticides à Yamoussoukro


  13 Mars      9        Human Development (188),

   

Yamoussoukro, 13 mars (AIP) – Les principaux acteurs de la chaîne d’utilisation et d’approvisionnement des pesticides de même que des organisations de la société civile sont en formation à Yamoussoukro sur les stratégies de bonne gestion des emballages vides de pesticides, à l’initiative de CROPLIFE-CI, une association à but non lucratif composée de professionnels de l’agrochimie.

Cette formation est un des pans importants du programme de gestion des pesticides en Côte d’Ivoire (PROGEPCI) à savoir la responsabilité sociétale de chaque importateur de pesticides en côte d’ivoire qui doit suivre depuis l’homologation jusqu’à l’élimination totale de l’emballage.

« Cette séance de formation nous la faisons trois fois par an mais nous avons besoin de partenaires parce que nous ne pouvons pas couvrir tout le territoire national même si nous avons des agents sur le terrain. Donc, nous voulons travailler avec ces relais qui sont les applicateurs qui sont en contact direct avec les producteurs pour l’application des produits, les revendeurs qui vendent qui sont à même de conseiller celui qui vient acheter un produit ; et aussi les distributeurs. Donc tous ces partenaires doivent nous permettre de relayer l’information sur le terrain », a indiqué le président de CROPLIFECI, Liabra Guy Joseph.

Au cours de la formation, une dizaine de modules sont enseignés aux participants avec pour objectif principal un changement de comportement de tous les utilisateurs de pesticides notamment les emballages vides à divers niveaux.

« La session consistait à présenter les différents emballages que nous avons en Côte d’ivoire et la problématique de la gestion de ces emballages. Comment les éliminer ou éventuellement les recycler, les mauvais gestes à éviter parce que on s’est rendu compte que beaucoup de nos utilisateurs enfouissaient les emballages dans le sol ou les brûlent à l’air libre, ou les utilisent comme ustensile de cuisine ou de consommation des aliments et cela a un impact assez sérieux sur l’environnement, sur les utilisateurs eux- mêmes sur la population », a expliqué le spécialiste pesticide, Justin Yoboué.

En Afrique de l’Ouest, le marché pesticide est estimé aujourd’hui à 100 à 150 milliards de Francs CFA. En termes d’emballages, entre 2500 et 3000 tonnes d’emballages vides sont produits à travers les pesticides utilisés

Dans la même catégorie