GNA President to announce COVID-19 containment road map GNA COVID-19: Final year students to resume school on June 15th – President GNA President Akufo-Addo eases some COVID-19 restrictions. GNA President Akufo-Addo extends closure of Ghana borders GNA President announces easing of Covid-19 restrictions on some public gatherings GNA President Akufo-Addo seeks support of Ghanaians against COVID-19 GNA President gives EC and others green light GNA Gov’t committed to building 88 districts hospitals – President GNA ICUMS takes-over at Tema Port on June 1 AIP COVID-19 : Une augmentation constante des cas d’infection en Côte d’Ivoire (Ministère)

Une remontée jusqu’à l’accès universel à l’eau potable fixée à l’horizon 2030 en RDC


  24 Mars      1        Environment (1536),

   

Kinshasa, 23 mars 2020 (ACP).- Le ministre des Ressources hydrauliques, Eustache Muhanzi, a déclaré dimanche à Kinshasa que le gouvernement a inscrit parmi ses ambitions une remontée jusqu’à l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030 et reste plongé dans la lutte contre l’insuffisance de cette denrée.

Eustache Muhanzi qui a reconnu que « seuls 30% des congolais ont accès facile à l’eau potable en République démocratique du Congo (RDC) jusqu’en cette année 2020 », a indiqué dans un message adressé à la population à l’occasion de la journée internationale de l’eau, célébrée le 22 mars, qu’il s’agit d’un défi énorme que le gouvernement congolais doit relever.

« Si la pandémie du coronavirus nous tracasse tant, la carence de l’eau ne fait qu’aggraver les tristes conséquences. Voilà pourquoi pour maintenant et pour l’avenir, la REGIDESO a été instruite afin d’améliorer rapidement la desserte », a déclaré le patron des Ressources hydrauliques, qui a précisé qu’au-delà du taux de notre desserte nationale, qui est au tour de 30% seulement, demeure parmi les plus faible du monde ».

Cette situation fait l’objet d’une mise en œuvre de la loi d 31 décembre 2015 relative à l’eau à ce qu’elle libéralise la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’eau dans notre pays », a-t-il indiqué

L’ONG Solidarité internationale de Butembo, a déploré une carence qui fait que, moins de 30 pour cent de la population de cette ville accèdent à l’eau potable et a indiqué au cours d’une conférence de presse tenue dans le cadre de la journée internationale de l’eau que vingt-sept réseaux d’eau de la REGIDESO fonctionnement parallèlement dans la ville en desservant seulement un partie de la population.
Le besoin en eau pour la ville de Butembo est tellement grand. Donc, on ne peut que satisfaire environ 28% de la population globale. Avec un débit moyen global de 282 mètres cubes, on ne couvre qu’une partie de la population, précise-t-on.

La cheffe de bureau intérimaire de l’UNICEF à Butembo, Rachel Bisikwa, a profité de l’occasion pour réitérer la détermination de cette organisation de se joindre à la mairie pour résoudre le problème de manque d’eau dans la ville.
La quantité et la qualité de l’eau sont les grands défis à relever, a indiqué pour sa part, Alexandre Kitsa, chef de bureau urbain du service de l’Energie et Hydraulique.

Dans la même catégorie