APS MBOUR : LA DISTRIBUTION DE L’AIDE ALIMENTAIRE AURA BIEN LIEU DANS LES PROCHAINS JOURS (PRÉFET) MAP Le président Nigérian soutient la réélection du président de la BAD MAP Gabon/coronavirus : 148 nouveaux cas, 2803 au total ACI REPRISE DES COURS APRÈS DEUX MOIS D’INTERRUPTION À CAUSE DE LA COVID-19 AGP Gabon : Les hommages de la République à Guy François Mounguengui Koumba MAP Coronavirus : la Côte d’Ivoire franchit la barre des 3.000 cas ANP Un consortium d’investisseurs pakistanais disposés à investir dans la production de l’énergie au Niger (Diplomate) ANP 24 millions d’euros de l’Allemagne pour intensifier les efforts de renforcement de la résilience au Niger ANP COVID-19 : L’Ambassadeur de Chine au Niger félicite le Président Issoufou pour sa clairvoyance dans la lutte contre la pandémie AIP La Côte d’Ivoire franchit la barre des 3000 cas confirmés de coronavirus (DG Santé)

LE MARCHÉ CENTRAL AU POISSON DE PIKINE A BESOIN D’UN REPRÉSENTANT AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ (DIRECTEUR)


  31 Mars      2        LeaderShip Feminin (4934),

   

Pikine, 31 mars (APS) – Le marché central au poisson de Pikine, fréquenté chaque jour par des milliers de personnes, a besoin d’un représentant au ministère de la Santé, pour mieux prévenir la maladie à coronavirus, a dit son directeur, Mohamed Abdoulaye Mbaye, dans un entretien avec l’APS, mardi.

‘’Je pense qu’un point focal (représentant) du ministère de la Santé ne serait pas de trop pour un marché aussi important, un marché sous-régional, qui accueille des milliers de personnes par jour’’, a-t-il affirmé.

M. Mbaye souhaite que le marché central au poisson soit doté d’équipements permettant d’identifier des cas suspects de maladie à coronavirus.

‘’Il nous faut un accompagnement du ministère de la Santé (…). Le risque est là, on va continuer à se battre pour tenir le flambeau jusqu’à l’éradication de la maladie’’, a-t-il assuré.

Depuis l’annonce du premier cas de coronavirus au Sénégal, le 2 mars, la direction du marché central au poisson de Pikine prend des mesures de protection de ses visiteurs et de ses employés contre la maladie, selon Mohamed Abdoulaye Mbaye.

‘’Nous avons mis en place un comité de veille, de suivi, d’alerte et de sensibilisation’’, a dit M. Mbaye, ajoutant que le personnel a créé un fonds d’aide pour faciliter la prévention de la maladie à coronavirus au sein de l’établissement commercial.

‘’Nous avons aménagé un espace réservé au lavage des mains. Avant d’entrer dans le marché, il faut se laver les mains d’abord’’, a-t-il affirmé, précisant que cette mesure concerne même les automobilistes.

La direction du marché central au poisson a également mis du gel antiseptique à la disposition du personnel et des visiteurs, selon M. Mbaye.

‘’On désinfecte les roues et les poignets des véhicules, avec de l’eau de Javel’’, a-t-il ajouté, assurant que le centre commercial est nettoyé deux fois par jour et désinfecté autant de fois par semaine.

L’établissement commercial fonctionne de 6 h à 12 h en raison des mesures d’hygiène prises et du couvre-feu instauré pour réduire les risques de propagation de la maladie, selon son directeur.

‘’Nous n’acceptons plus les rassemblements. On ne va jamais arrêter la sensibilisation. Il est interdit de vendre des repas ou du café dans l’enceinte du marché’’, a prévenu M. Mbaye.

Au Sénégal, 175 cas de coronavirus ont été recensés depuis le 2 mars, selon le minstère de la Santé, selon lequel 40 des malades ont recouvré la santé.

Dans la même catégorie