ANG Covid-19/ Mais de 100 trabalhadores de hotel Leadger Líbia Hotel mandados para casa ANG Política/Vice-presidente da APU-PDGB pede reconciliação urgente da família apuana ANG Política/APU-PDGB se posiciona contra pretensão do PAIGC de liderar novo governo APS LE GOUVERNEMENT LÈVE L’INTERDICTION DU TRANSPORT INTERURBAIN ET RÉAMÉNAGE LA DURÉE DU COUVRE-FEU ANG Covid-19/ Brasil regista recorde diário de mortes com 1.349 óbitos ANG EUA/Procurador-geral agrava acusação contra agressor de Floyd ANG Política/PR pede apoios adicionais para relançar economia ANG Justiça/França decide transferir Félicien Kabuga para um tribunal da ONU ANG Covid-19/PAM inicia voos humanitários periódicos entre Acra e Bissau ANG Covid-19/Ibuprofeno pode aumentar taxa de sobrevivência até 80 por cento

Porto Novo: l’association met en garde contre “des moments très difficiles” pour les familles du Planalto Norte


  31 Mars      2        Society (16692),

   

Porto Novo, 31 mars (Inforpress) – L’Association Luz Verde do Norte a mis en garde aujourd’hui contre la situation «très difficile» à laquelle sont confrontées les familles de Planalto Norte, Porto Novo, Santo Antão, qui «n’ont rien à manger ni comment épargner leurs animaux ».

Le président de cette association, António Lima, a exhorté «toute personne ayant le droit de faire quoi que ce soit pour aider les familles de Planalto Norte, avant qu’il ne soit trop tard», considérant que les quelque 70 familles locales vivent «des moments très difficiles, jamais vus auparavant ”Dans ce domaine”.

«Planalto Norte vit le pire moment de tous les temps. Nous traversons des moments très difficiles. Il ne nous était jamais venu à l’esprit qu’un jour cela pourrait être comme ça », a noté le chef associatif, mettant en garde contre la grave sécheresse qui sévissait à cet endroit, qui« s’est aggravée »avec la pandémie de Covid-19.

«Nous sommes confrontés à une grave sécheresse, mais maintenant, comme si cela ne suffisait pas, vient le foutu covid-19. Les gens sont debout et n’ont rien à faire face à cette situation », a déploré António Lima, qui a déclaré avoir vu« de la tristesse sur les visages des gens qui n’ont rien à manger

Dans la même catégorie