AIP Macky Sall et Le Drian aux obsèques de Gon Coulibaly à Abidjan AIP Des honneurs militaires rendus au Premier ministre Gon Coulibaly AIP La démocratie est compatible avec la culture africaine (Universitaire) AIP Interview/ Le déconfinement du Grand Abidjan, un « soulagement » pour UTB qui reprend du service en respectant les mesures de lutte contre le Covid-19 (Directeur d’exploitation) AIP Examens scolaires : comment les candidats malades sont sauvés par le corps médical (reportage) AIP Les jeunes de Korhogo rendent hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly AIP Covid-19 : Les musulmans sunnites appellent les populations au strict respect des mesures barrières AIP Covid-19: La levée de l’isolement du grand Abidjan n’exclut pas le maintien des contrôles (Police) AIP Le nombre d’infectés de COVID-19 s’élève à 13 037 avec 165 nouveaux cas AIP Alliance interethnique : Les Kôyaka de Séguéla réclament la dépouille du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly

Niari/Éducation : Les enseignants et les parents d’élèves appelés au respect de leurs engagements


  28 Mai      0        Innovation (2473),

   

DOLISIE, 28 MAI (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, a appelé, le 28 mai à Dolisie, les enseignants et les parents d’élèves à respecter leurs engagements pour le bon fonctionnement de l’école pendant cette période de crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus.
Cet appel a été lancé au cours d’une communication destinée à donner des consignes quelques jours avant la reprise des cours pour les élèves en classes d’examens, à l’endroit du corps enseignant et du bureau des parents d’élèves, en présence du préfet du département du Niari, M. Frédéric Baron Bouzock, et d’autres autorités politico administratives de Dolisie.

Au cours de cette communication, M. Makosso a justifié la mesure gouvernementale de fermeture des établissements scolaires par la non maîtrise de la pandémie et la volonté de réduire la chaîne de contamination, la population scolaire étant constituée de jeunes qui peuvent porter la maladie sans en développer les symptômes.

Concernant la reprise des cours, il a dit que les mesures barrières pour éviter la contamination étant connues, le gouvernement a pensé donner la chance aux élèves de passer leurs examens.

A la reprise des cours, les salles de classe doivent contenir moins de 50 élèves pour respecter la mesure de distanciation et avoir chacune d’elles un dispositif de lavement des mains à la porte, où chaque élève, protégé par son masque, doit se laver les mains avant d’entrer dans la salle, sous le contrôle de l’enseignant, a martelé le ministre en charge de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation.

Il a exhorté les enseignants finalistes, volontaires et bénévoles à arrêter d’abord avec les revendications, bien qu’elles soient légitimes, et à se mettre au travail pour aider à la réussite des enfants, car le gouvernement ne les a pas oubliés.

Aux parents d’élèves, il leur a demandé de continuer à payer les frais scolaires de leurs enfants, que ces derniers soient inscrits à des établissements publics ou privés, en classes d’examens ou de passage, parce qu’en éclatant les salles de classe, les chefs d’établissements feront recours aux enseignants des classes intermédiaires et leur prise en charge en dépend.

M. Makosso a fait savoir que le gouvernement mettra à la disposition des élèves les cours du troisième trimestre, en louant les efforts fournis par les députés et le préfet du département du Niari pour l’acheminement et la distribution des fascicules destinés aux élèves des classes d’examens. (ACI)

Dans la même catégorie