MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien INFORPRESS Porto Novo: Sebastião Monteiro ministra formação de construção de tambores de São João INFORPRESS Jako Cisco lança seu primeiro ‘single’ a solo intitulado de “terapia” INFORPRESS Santa Catarina: Bloco B do Liceu Amílcar Cabral recebe obras de reabilitação orçadas em seis mil contos INFORPRESS IGAE chama atenção para proibição da reutilização de garrafas de cerveja para engarrafar grogue

Des centaines d’éléphants retrouvés morts au Botswana


   

Abidjan, 2 juil 2020 (AIP)- Des centaines d’éléphants ont été retrouvés morts au Botswana au cours des deux derniers mois, selon une déclaration faite, jeudi, par le Dr Niall McCann de l’organisation caritative britannique, National Park Rescue.

Les écologistes locaux avaient alerté le gouvernement début mai, après avoir effectué un vol au-dessus du delta de l’Okavango. « Ils en ont repéré 169 au cours d’un vol de trois heures ». Pouvoir voir et compter autant en trois heures de vol était extraordinaire. Un mois plus tard, des enquêtes complémentaires ont identifié beaucoup plus de carcasses, portant le total à plus de 350. C’est totalement sans précédent en termes de nombre d’éléphants morts en un seul événement, sans rapport avec la sécheresse », a déclaré M. McCann.

« Il y a d’autres éléments qui indiquent autre chose que le braconnage. Ce sont seulement les éléphants qui meurent et rien d’autre. Si c’était du cyanure utilisé par les braconniers, vous vous attendriez à voir d’autres morts », a ajouté Dr McCann, qui exclut provisoirement l’empoisonnement naturel à l’anthrax, qui a tué au moins 100 éléphants au Bostwana l’année dernière.

Mais ils n’ont pu exclure ni l’empoisonnement ni la maladie. La façon dont les animaux meurent (beaucoup tombe sur le visage) et l’observation d’autres éléphants qui tournent en rond indiquent que quelque chose aurait attaqué leur système neurologique, a affirmé le Dr McCann. Quoi qu’il en soit, il est impossible d’exclure la possibilité qu’une maladie se propage dans la population humaine, surtout si la cause se trouve dans les sources d’eau ou dans le sol. Le Dr McCann évoque la pandémie de Covid-19, qui aurait débuté chez les animaux. « Oui, c’est un désastre pour la conservation, mais cela pourrait aussi être une crise de santé publique », a-t-il déclaré.

Le directeur par intérim du département de la faune et des parcs nationaux du Botswana, Dr Cyril Taolo, a déclaré qu’ils avaient jusqu’à présent confirmé qu’au moins 280 éléphants étaient morts, et qu’ils étaient en train de confirmer le reste. Cependant, ils ne savent pas ce qui a causé la mort des animaux. « Nous avons envoyé des échantillons pour des tests et nous attendons les résultats dans les deux semaines à venir », a-t-il déclaré.

Le Botswana abrite un tiers de la population africaine d’éléphants en déclin.

Dans la même catégorie