GNA « I didn’t come to cause a mess in the music industry » – Shatta Wale GNA Stonebwoy calls for the need for musicians to join Covid-19 awareness drive AIP Côte d’Ivoire-AIP / Le lac aux caïmans de Yamoussoukro n’attire plus AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un ancien député raconte son vécu de la fête nationale, le 7 août 1960 ACI Plus de 100.000 candidats répartis en 389 centres affrontent le Bepc AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Années indépendances : Aspro Bernard, un souvenir musical encore vif à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Les explosions à Beyrouth ont fait plus de 100 morts (Croix-Rouge) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Fête nationale 1971 ou l’année des grandes réalisations socio-économiques à Bondoukou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Fête nationale 1971 ou l’année des grandes réalisations socio-économiques à Bondoukou ACI Congo/Économie : Plaidoyer pour ajuster les stratégies des activités informelles

Gabon : 100 millions USD de la BAD pour faire face aux effets de coronavirus


  2 Juillet      25        LeaderShip Feminin (5648),

   

Libreville, 02/07/2020 (MAP)- La Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder au Gabon un prêt de 100,5 millions de dollars (près de 66 milliards de FCFA) pour aider le pays à faire face aux effets multiples de coronavirus.

Le prêt vise à financer le Programme d’Appui Budgétaire en réponse à la crise COVID-19 (PABURC) en faveur du Gabon, indique un communiqué de l’institution financière panafricaine, notant que le PABURC décaissable en 2020, est conforme à la Facilité de Réponse Rapide (CRF) au COVID-19 récemment approuvée par la Banque.

Et d’ajouter que l’objectif global du programme est de soutenir la riposte et le renforcement du système sanitaire en vue d’éradiquer la pandémie du COVID-19 et d’atténuer son impact socio-économique sur les ménages et les entreprises.

Les résultats attendus sont : la maîtrise de l’expansion du COVID-19, la hausse des ressources publiques allouées au secteur santé, le renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables, et le maintien de l’outil productif pour faciliter une relance rapide post-crise de l’économie gabonaise, explique le document.

L’aide de la Banque africaine de développement vient s’ajouter aux 88 milliards de FCFA (plus de 134 millions d’euros) octroyés par le FMI dans le même cadre.

Dans la même catégorie