MAP Liban : 80.000 enfants déplacés suite aux explosions de Beyrouth (ONU) MAP Zimbabwe : le nombre d’infections au coronavirus a doublé en deux semaines (ONU) MAP Covid-19: feu vert pour les festivals et les évènements culturels au Québec MAP Algérie : Effondrement de trois maisons et fissures dans une trentaine d’autres suite à un séisme à Mila APS DÉCÈS DU KHALIFE DE MÉDINA BAYE : MACKY SALL REÇOIT LES CONDOLÉANCES DE MUHAMMADU BUHARI VIA DES ÉMISSAIRES APS LA BAISSE DE LA CRIMINALITÉ S’EST POURSUIVIE EN JUILLET, SELON LA POLICE APS UN DE SES VOLONTAIRES ACCUSÉ D’ATTOUCHEMENTS SEXUELS, LA CROIX-ROUGE INVOQUE SES EFFORTS ET SON ACTION GNA Management of Bright SHS condemns act of violence GNA WASSCE: GES dismisses 14 students; interdicts three teachers for indiscipline GNA Parliament approves GH¢11.9 billion for government to meet public expenditure

Les institutions de financement du développement s’engagent à soutenir le processus de transformation du Soudan (communiqué)


  2 Juillet      5        Economy (8369),

   

Abidjan, 02 juil 2020 (AIP) – Trois institutions financières internationales, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, se sont engagées, à apporter une aide en plusieurs volets au Soudan, à un moment où le pays entre dans une nouvelle phase pour tenter de surmonter ses problèmes politiques et économiques.

Lors d’une conférence virtuelle, le 25 juin à Berlin, de haut niveau sur le partenariat avec le Soudan, les trois organisations multilatérales ainsi que plusieurs gouvernements ont confirmé le fort soutien qu’ils apportent au gouvernement de transition soudanais et à ses efforts de redressement économique, rapporte un communiqué transmis à l’AIP.

Des promesses d’aide au Soudan, d’un montant de plus de 1,8 milliard de dollars, ont été enregistrées au cours de la conférence, ce qui constitue une étape importante dans le réengagement du pays auprès de la communauté internationale.

Cette conférence est une étape importante dans le réengagement du Soudan au sein de la communauté internationale. Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a assuré le gouvernement soudanais du soutien constant de l’institution dans le processus de transformation du pays.

Le gouvernement soudanais a demandé à la Banque de l’aider à préparer une stratégie de développement à long terme, qui consolidera les réformes en cours pour stimuler la croissance, créer des conditions favorables à une croissance inclusive et donner au processus de transformation les moyens de s’orienter vers une économie du savoir. Le montant total du portefeuille de projets financés par la Banque africaine de développement au Soudan s’élève à 511 millions de dollars.

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a rappelé la nécessité urgente de renforcer son aide au Soudan. Le 23 juin, le FMI et le Soudan ont trouvé un accord pour la mise en place d’un programme de suivi du personnel (PSM) de douze mois, qui vise à réduire les grands déséquilibres macroéconomiques, atténuer les résistances structurelles restreignant l’activité économique et la création d’emplois, et renforcer la gouvernance et la protection sociale. Le PSM facilitera également l’allégement de la dette dans le cadre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés.

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, a réaffirmé l’accompagnement continu et planifié de son institution au programme de réforme du Soudan. « À la demande du gouvernement, nous avons travaillé à la conception du programme d’aide aux familles au Soudan. Il s’agit d’un ambitieux projet de transferts monétaires afin d’atténuer les effets négatifs de la crise économique. Le programme coûte 1,9 milliard de dollars et a pour but de couvrir des transferts en espèces d’un montant de cinq dollars par mois et par personne pour 80 % de la population, en utilisant, entre autres, des systèmes de distribution numériques. Après des mois d’un travail, technique considérable, il est actuellement testé pour préparer sa mise en place. »

Dans un communiqué publié à la fin de la conférence, la Banque africaine de développement a été félicitée pour le soutien indéfectible qu’elle apporte au Soudan par le biais de son financement des projets que comporte le Document de stratégie de réduction de la pauvreté du pays et pour ses efforts visant à apurer ses retards de paiements auprès de l’institution.

La conférence était organisée conjointement par le Soudan, l’Allemagne, l’Union européenne et les Nations unies. Des délégations de 50 pays et organisations internationales y ont également pris part.

Dans la même catégorie