MAP Liban : 80.000 enfants déplacés suite aux explosions de Beyrouth (ONU) MAP Zimbabwe : le nombre d’infections au coronavirus a doublé en deux semaines (ONU) MAP Covid-19: feu vert pour les festivals et les évènements culturels au Québec MAP Algérie : Effondrement de trois maisons et fissures dans une trentaine d’autres suite à un séisme à Mila APS DÉCÈS DU KHALIFE DE MÉDINA BAYE : MACKY SALL REÇOIT LES CONDOLÉANCES DE MUHAMMADU BUHARI VIA DES ÉMISSAIRES APS LA BAISSE DE LA CRIMINALITÉ S’EST POURSUIVIE EN JUILLET, SELON LA POLICE APS UN DE SES VOLONTAIRES ACCUSÉ D’ATTOUCHEMENTS SEXUELS, LA CROIX-ROUGE INVOQUE SES EFFORTS ET SON ACTION GNA Management of Bright SHS condemns act of violence GNA WASSCE: GES dismisses 14 students; interdicts three teachers for indiscipline GNA Parliament approves GH¢11.9 billion for government to meet public expenditure

Le CRDH échange avec des partis politiques pour des élections apaisées


  3 Juillet      6        Politics (9063),

   

Dabou, 03 juil 2020 (AIP) – Le conseil régional des droits de l’homme (CRDH) a rencontré les représentants des différents partis qui animent la vie politique dans la région des Grands ponts en vue de les sensibiliser sur des élections apaisées.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du mécanisme conjoint conseil national des droits de l’homme (CNDH)/partis politiques, vise, selon la présidente régionale du CNDH, Ablo Yapi Rachelle, plusieurs enjeux importants à savoir la tenue d’élections apaisées, la promotion, la protection et la défense des droits de l’homme.

 » Nous ne voulons pas que 2020 accouche de la crise que nous avons connue en 2010. Mais aussi nous voulons mettre le pays qui aspire à l’émergence aux standards internationaux de promotion, de protection et de défense des droits de l’homme », a-t-elle justifié.

Les échanges ont porté sur la problématique de la fraude sur la liste électorale, l’établissement des documents administratifs, l’implication des communautés étrangères dans les élections en côte d’Ivoire etc.

A l’issue de la présentation du CNDH, les représentants des partis politiques ont réaffirmé leur volonté d’aller à des élections paisibles et transparentes.

Mme Ablo Yapi Rachelle a invité chaque parti politique à désigner des points focaux droit de l’homme pour un suivi permanent des cas de violations de ceux-ci.

Des rencontres d’informations sont envisagées avec le corps préfectoral, les formations politiques, les chefs de villages, de communautés locales et étrangères. Un cadre de concertation périodique sera mis en place avant les élections pour faire de la prévention, indique-t-on.

(AIP)

Dans la même catégorie