MAP Volkswagen ouvre une usine d’assemblage au Ghana MAP Ghana : 119 millions USD pour lutter contre les inondations APS LE GROUPE ERANOVE REND HOMMAGE À MANSOUR CAMA APS L’ÉCRIVAIN BÉGONG-BODOLI BÉTINA DEMANDE LA LEVÉE DE L’EMBARGO SUR LES ARMES EN CENTRAFRIQUE APS SACCAGE DU SIÈGE DE « LES ECHOS’’ : UNE « AGRESSION IGNOBLE’’ (CDEPS) AIP L’association des consommateurs télécommunication salue la décision de l’ARTCI de passer de 8 à 10 chiffres AIP Covid-19 : l’UVICOCI va créer des plateformes de dénonciation des comportements à risque AIP Covid-19: 38 nouveaux cas et 86 guérisons le 03 août 2020 AIP Les populations de Séguéla et Vavoua sensibilisées sur la COVID 19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La CEI appelle la population à s’impliquer dans la gestion du contentieux sur la liste électorale

Niger : L’Autorité de régulation des télécommunications présente à la presse son rapport annuel 2019


  3 Juillet      5        Society (18298),

   

NIAMEY, 3 juil ( ANP) – La Présidente du Conseil National de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (CNRCEP), Mme Béty Aïchatou Habibou Oumani a présenté à, la presse, ce vendredi 03 juillet 2020, au siège d’ARCEP, le Rapport annuel 2019 d’activités de l’institution.

Cette présentation vise à satisfaire aux obligations de l’article 12 de la loi du 12 juillet 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARCEP.

.Selon Mme Bety Aïchatou Habibou Oumani , au 31 décembre 2019, le secteur des communications électroniques compte quatre opérateurs titulaires de licence d’établissement et d’exploitation des réseaux et services de télécommunications ouverts au public et un opérateur détenteur de licence d’infrastructures de télécommunications.

En expliquant la méthodologie de travail de l’ARCEP, Mme a déclaré qu’au cours de cette même année, l’ARCEP a mis en place des comités pluridisciplinaire qui ont procédé à la relecture des textes législatifs et règlementaires dans les secteurs régulés. Au même moment l’autorité de régulation a effectué des missions de contrôle des opérateurs titulaires de licence et/ou d’autorisation fournissant au public des services de communication électronique et de la poste.

Selon toujours la Président de l’Autorité ‘’ entre 2018 et 2019, le parc d’abonnés au fixe a connu un accroissement de 1% (respectivement de 164.808 abonnés à 166.467 abonnés). Celui d’abonnés au mobile passe de 10.202.727 abonnés à 11.418.301 abonnés, soit une progression de 11.7%’. Le taux de couverture des services de communications électroniques, quant à lui, est de 92% au 31 décembre 2019’’.

‘’Le taux de pénétration global de la téléphonie est de 52.9% en 2019, soit une augmentation de 5% par rapport à 2018, pour une population estimée à 22.302.377 habitants, alors que le taux global des services internet s’établit à 24,53%’’ a estimé Mme Béty Aïchatou.

Au cours de cet exercice, a poursuivi la Présidente de l’Autorité de régulation, ‘’le chiffre d’affaires de 2019 de l’ensemble des opérateurs est de 219.505.858.387 francs CFA. Et ce chiffre est nettement en deçà de celui de 2018 qui est de 237.380.795.894 francs CFA, soit une baisse de 7,5%’’.

Mme Béty de poursuivre que cette baisse est liée à ‘’la régression d’investissements de l’ATN d’environ 9 milliards par rapport à 2018 et ceux d’Orange, pour environ 15 milliards par rapport à 2018’’.

Pour ce qui est de l’activité postale, une des prérogatives de l’ARCEP, outre l’opérateur désigné Niger-Poste, on dénombre 31 opérateurs privés sur le marché dont 16 ont des autorisations d’exercer sur le marché.

Ce secteur est particulièrement marqué par la persistance d’une concurrence déloyale, avec la présence de 15 opérateurs ‘’informels’’ ‘’étouffant le développement efficace du marché’’.

Au cours de l’exercice 2019, malgré les activités de contrôle, il a été observé entre autres, selon toujours Mme Bety, ’’ l’insuffisance de respect des cahiers de charges par les opérateurs avec comme conséquence la persistance de la détérioration de la qualité de service de téléphonie ; la persistance des activités liées à la SIMBOX et l’insuffisance des investissements des opérateurs’’. A ceux-là s’ajoutent ‘’la concurrence déloyale tant décriée, avec la présence d’opérateurs ‘’informels’ annihilant le développement harmonieux et efficace du marché postal ; et l’inadéquation des textes règlementant l’activité postale avec l’introduction des nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (NTIC)’’.

En termes de perspectives, l’élaboration du plan stratégique 2020-2024, ainsi que l’acquisition d’outils performants de contrôle ‘’participeront j’en suis sûre, à une grande performance de l’ARCEP ‘’avait indiqué Mme Béty Aïchatou Habibou Oumani.

En outre, ‘’l’ARCEP poursuivra la mise en œuvre et le suivi des initiatives Free Roaming auxquelles le Niger a souscrit et l’étude sur la portabilité des numéros’’ a enfin déclaré la Présidente de l’Autorité de Régulation.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur général de l’ATCEP Hassane Hachimou, et des Directeurs généraux des opérateurs des secteurs des Communications Electroniques et de la Poste.

Rappelons que ce présent rapport a déjà été remis solennellement au Premier Ministre Brigi Rafini par la Présidente du Conseil de Régulation.

SML/AS/ANP 11 juillet 2020

Dans la même catégorie