GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Le gouvernement du Bénin en partenariat avec African Parks pour une protection plus efficace du parc W


  6 Juillet      5        Environment (1762),

   

Porto-Novo, 6 juil. (ABP) – Dans un communiqué de l’ONG African Parks, parvenu à l’Agence Bénin Presse, le gouvernement du Bénin a pris, jeudi 25 juin, un engagement majeur à long terme en faveur de la protection du parc national W, en partenariat avec les parcs africains afin de renforcer la gestion et la durabilité de l’écosystème au profit du peuple béninois et de la faune sauvage.

Le gouvernement béninois a mis la priorité sur la restauration et le développement de ses aires protégées en tant que projet central du programme national d’investissement progressif, le « Bénin révélé » lancé en 2016.

Les deux parcs sont situés au nord-ouest du Bénin et constituent la moitié du complexe W-Arly-Pendjari (WAP), un paysage transfrontalier de 26,500 km2, à cheval sur le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. En tant qu’ancrage central du complexe WAP, le plus grand écosystème sauvage intact d’Afrique de l’Ouest et un site du Patrimoine mondial  UNESCO, les parcs servent de refuge aux seules populations viables d’espèces clés, dont le lion d’Afrique de l’Ouest, l’éléphant et le guépard région.

Grâce à l’«engagement visionnaire » du gouvernement du Bénin de restaurer et de conserver ces parcs, et avec l’implication du CENAGREF, de l’ANPT, des autorités locales et des communautés, les deux parcs serviront d’espoir pour le rétablissement écologique, la sécurité, la stabilité et la prospérité pour non seulement le nord du Bénin, mais toute la région.

Le parc national W au Bénin est le 18ème à rejoindre le portefeuille de gestion des parcs africains, ce qui n’aurait pas été possible sans le soutien financier de base du gouvernement du Bénin, The Wyss Foundation, KfW via les fondations FSOA et PATRIP, et l’Observatoire Sahara et Sahel.

Dans la même catégorie