APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN INFORPRESS Santo Antão: Coordenação do projecto Apoio ao Micro Empreendedorismo Feminino preocupada com problemática do lixo

La Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres à désormais un siège


  7 Juillet      36        Politics (15124),

   

Bangui, 07 juillet (ACAP)-Le Ministre d’Etat, directeur de cabinet à la présidence de la République, Obed Namsio a présidé vendredi 03 juillet 2020 à Bangui, la cérémonie de réception des bâtiments n° 7 et 8, des 14 villas réhabilitées à hauteur de 56 millions de franc CFA, pouvant abriter la Commission de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres.

Le Ministre d’Etat, Obed Namsio a expliqué que la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres crée par décret n° 17.069 du 14 février 2017 n’avait pas de siège pour abriter son personnel et que c’est grâce à la volonté du gouvernement que 2 des 14 villas ont été réhabilitées et affectées à ladite commission.

Le Directeur de cabinet à la présidence de la République a fait savoir que désormais cette Commission peut travailler en toute quiétude pour procéder au ramassage de toutes les armes et minutions de guerre qui circulent de manière illégale dans le pays.

« Les armes sont faites pour être détenues par les militaires, gendarmes et les policiers et non par les civils. Ces derniers ne sont pas habiliter à détenir les armes et minutions de guerre, sous peine d’être sanctionnés par la loi », a-t-il dit.

Par conséquent, Obed Namsio a invité toutes les personnes détentrices des armes et minutions de guerre à s’approcher de cette Commission afin de les restituer. Un travail de sensibilisation sera fait, après quoi de poursuites seront faits contre les détenteurs illégaux d’armes et munitions de guerre selon les textes en vigueur.

De son côté le chef du secrétariat technique permanent de la Commission, Jean-Pierre Bétindji a remercié les plus hautes personnalités du pays pour l’attention particulière qu’ils portent au fonctionnement de cette Commission qui travaillent parallèlement à celui du comité chargé de démobilisation, désarment, réinsertion et rapatriement (DDRR).

Il convient de rappeler que cette Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres est rattachée à la Présidence de la République, en raison de l’importance de sa mission
.

Dans la même catégorie