GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Mamou/Covid-19: Les 5 tenanciers des bars et boites remis en liberté.


  8 Juillet      7       

   

Mamou, 08 juil. (AGP)- Arrêtés et mis sous mandat de dépôt le 02/07/2020, par des agents des forces de défense et de la sécurité pour l’ouverture des lieux de loisirs, Mathos haba, Mamadou samba Boiro, Mamadou Djoulde bah, Aboubacar Doukouré Sylla et Boubacar kaba ont été situés sur leur sort mardi,7 juillet au tribunal de première instance de Mamou de Mamou.

Poursuivis pour rébellion, des faits prévus et punis par les articles 666 et 669 du code pénal, ces prévenus ont nié les faits qui leur sont reprochés. Et au cours des réquisitions, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, Elhadj Sidiki Camara, après avoir exposé les circonstances de leur arrestation, a demandé au président du tribunal de procéder à une requalification des faits de « rébellion » tout en retenant dans les liens de la prévention Mathos Haba et Mamadou Djoulde Bah, en les condamnant chacun, à un an de prison assorti de sursis et une amande de 500.000 Francs guinéens, en application des articles 135, 117 , 666, 669 du code pénal et de libérer Mamadou Samba Boiro, Aboubacar Doukouré Sylla et Boubacar Kaba pour des faits non constitués.

Le juge a relaxé tous les prévenus dont Mathos Haba et Mamadou Djoulde Bah assortis d’une amande de cinquante mille francs guinéens.

A noter que pendant tout le procès,une foule nombreuse s’est donnée rendez-vous dans l’enceinte et aux alentours du tribunal du TPI.

Dans la même catégorie