MAP Volkswagen ouvre une usine d’assemblage au Ghana MAP Ghana : 119 millions USD pour lutter contre les inondations APS LE GROUPE ERANOVE REND HOMMAGE À MANSOUR CAMA APS L’ÉCRIVAIN BÉGONG-BODOLI BÉTINA DEMANDE LA LEVÉE DE L’EMBARGO SUR LES ARMES EN CENTRAFRIQUE APS SACCAGE DU SIÈGE DE « LES ECHOS’’ : UNE « AGRESSION IGNOBLE’’ (CDEPS) AIP L’association des consommateurs télécommunication salue la décision de l’ARTCI de passer de 8 à 10 chiffres AIP Covid-19 : l’UVICOCI va créer des plateformes de dénonciation des comportements à risque AIP Covid-19: 38 nouveaux cas et 86 guérisons le 03 août 2020 AIP Les populations de Séguéla et Vavoua sensibilisées sur la COVID 19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La CEI appelle la population à s’impliquer dans la gestion du contentieux sur la liste électorale

Près de 60 milliards de FCFA de la BM en appui au projet villages intelligents au Niger


  9 Juillet      3        Economy (8297),

   

Niamey, 09 juil (ANP)- Le Conseil des administrateurs de la Banque Mondiale a approuvé, le mercredi 08 juillet 2020, un financement de l’ordre de 100 millions de dollars américains  soit près de 60 milliards  de FCFA au profit du Niger dans le cadre de sa transformation numérique, selon un communiqué de l’institution dont l’ANP a reçu copie.

Ce financement est composé ‘’à part égale d’un crédit et d’un don de l’Association internationale de développement (IDA), afin d’aider le Niger à déployer un programme ambitieux de modernisation de l’économie et d’amélioration de l’accès aux services essentiels en s’appuyant sur les infrastructures et les services numériques’’, y apprend-on.

La Banque Mondiale constate qu’en dépit de la présence de plusieurs sociétés de téléphonie mobile au Niger, ‘’le pays possède l’une des plus faibles couvertures téléphoniques d’Afrique, faute d’infrastructures numériques suffisamment développées. La moitié environ des habitants n’ont pas accès au haut débit mobile et une fracture béante sépare les zones urbaines des zones rurales, où vit la majorité de la population’’, note le communiqué.

Cette situation s’est encore plus aggravée avec la pandémie liée au coronavirus qui a désorganisé tous les services financiers impactant ainsi le pouvoir d’achat des femmes et des habitants des régions les plus pauvres,  précise la source.

La Banque mondiale, à travers ce financement, ‘’entend améliorer l’accès aux services de téléphonie et de haut débit mobiles en milieu rural et, parallèlement apporter des services financiers dématérialisés dans certaines régions mal desservies du Niger’’, un programme porté par le projet ‘’Villages intelligents pour la croissance et l’inclusion numérique dans les zones rurales’’.

Ce projet vise essentiellement à ‘’renforcer la connectivité numérique en soutenant des réformes pour installer un environnement propice aux investissements privés dans le secteur des télécommunications’’ et concernera quelque 1.240.000 personnes vivant de l’agriculture dans 2.111 villages.

‘’La transformation numérique pourrait accélérer le taux de croissance de l’Afrique de pratiquement 2 % par an tout en faisant reculer la pauvreté d’environ 1 %. Et ces gains pourraient être multipliés par deux à condition d’être conjugués à des investissements dans le capital humain, a souligné Joelle Dehasse, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Niger, et rapporté par le communiqué.

Selon toujours ce même communiqué, ‘’dans le cas du Niger, cette initiative contribuera à déployer des infrastructures numériques plus résilientes et à susciter des innovations pour développer l’accès des citoyens à des services sociaux essentiels tout en améliorant leur bien-être, y compris dans les régions les plus pauvres et les plus fragiles’’

Ainsi ce projet fera la promotion des services de paiements mobiles afin de réduire les transactions en liquide limitant ainsi la propagation de la pandémie au Niger.

’La pandémie a révélé l’urgence d’une accélération de la transformation numérique pour permettre à des pays comme le Niger de préserver l’activité du secteur privé et sauver des vies et des emplois’’ indique Tim Kelly, spécialiste principal du développement numérique à la Banque mondiale et co-chef d’équipe du projet,

La Banque Mondiale rappelle que ‘’cette opération s’inscrit dans la ligne du Plan de développement économique et social du Niger (2017-21) ainsi que de la stratégie numérique nationale qui vise notamment à offrir aux populations rurales toute une palette de services numériques porteurs de transformations’’.

 Le projet  ‘’villages intelligents’’  s’inscrit dans le cadre  du programme stratégique Niger 2.0 visant à  accompagner la transformation du Niger vers le numérique en vulgarisant les technologies de l’information et de la communication.

D’ores et déjà, le lancement du premier ‘’village intelligent’’ a eu lieu le 28 juin 2018 à Fachi, une commune enclavée dans le Sahara dans le département de Bilma  (extrême Nord-Est, plus de 100km de Niamey),  rappelle-t-on.

La BM est un partenaire stratégique du Niger en matière d’investissement dans les infrastructures de développement, note-t-on.

Dans la même catégorie