GNA EC investigating alleged illegal registration of Ivorians APS THIÈS : DÉMARRAGE DES TRAVAUX DE POSE DE LA PELOUSE DE MANIANG SOUMARÉ AGP Siguiri/Faits divers : 70.000.000 GNF brulés dans un incendie à Kintinian AGP Boké/Education: Poursuite de la paie des primes d’incitation aux enseignants AGP Boké/Education: Poursuite de la paie des primes d’incitation aux enseignants AGP Boké/Justice : Capacités des acteurs de la chaine pénale sur les garanties judiciaires d’un détenu AGP Guinée-Covid-19 : Un cumul de 50 morts sur 7.777 cas confirmés de coronavirus ANGOP Covid-19: Estado de Calamidade Pública vai até 8 de Setembro ANGOP Covid-19: Angola com mais 34 infectados e três óbitos ANGOP Covid-19: Angola com mais 34 infectados e três óbitos

Côte d’Ivoire-AIP/ Cinq orpailleurs du parc de la Comoé condamnés à quatre mois de prison


  11 Juillet      2        Society (18520),

   

Bouna, 11 juil 2020 (AIP) – Cinq individus résidant à Teto, dans le département de Nassian, ont été condamnés mercredi par la section de tribunal de Bouna à quatre mois de prison ferme et à une amende d’un million de francs CFA à payer chacun, pour travaux d’orpaillage au sein du parc national de la Comoé.

Ils ont été pris en chasse dans le Sud du parc, secteur Nassian par une patrouille d’agents de l’Office Ivoirien des parcs et réserves (OIPR), l’administration en charge de la surveillance de cette aire protégée.

Des appareils de détection de minéraux, des pioches, des pelles et des torches ont été trouvés sur eux. Leurs sacs à dos contenaient une cinquantaine de pains et de nombreuses boites de conserves, ce qui dénote du long séjour qu’ils prévoyaient faire à l’intérieur du parc.

Interrogés à la barre du tribunal de Bouna sur les raisons véritables qui les poussent à y entrer et à s’adonner à l’orpaillage, ils évoquent l’absence de terres cultivables dans les villages. Une situation qui, selon eux, ne leur permet pas de subvenir aux besoins de leurs familles d’où l’option de l’orpaillage dans le parc malgré tous les risques que cela comporte.

Ces individus auteurs de plusieurs fosses et tranchées dans le parc devront en plus de leur peine et amende, payer chacun la somme d’un million de francs CFA à l’OIPR à titre de dommages et intérêts.

Dans la même catégorie