GNA EC investigating alleged illegal registration of Ivorians APS THIÈS : DÉMARRAGE DES TRAVAUX DE POSE DE LA PELOUSE DE MANIANG SOUMARÉ AGP Siguiri/Faits divers : 70.000.000 GNF brulés dans un incendie à Kintinian AGP Boké/Education: Poursuite de la paie des primes d’incitation aux enseignants AGP Boké/Education: Poursuite de la paie des primes d’incitation aux enseignants AGP Boké/Justice : Capacités des acteurs de la chaine pénale sur les garanties judiciaires d’un détenu AGP Guinée-Covid-19 : Un cumul de 50 morts sur 7.777 cas confirmés de coronavirus ANGOP Covid-19: Estado de Calamidade Pública vai até 8 de Setembro ANGOP Covid-19: Angola com mais 34 infectados e três óbitos ANGOP Covid-19: Angola com mais 34 infectados e três óbitos

Côte d’Ivoire-AIP/ Un ex-démobilisé condamné deux ans de prison pour avoir tailladé trois policiers à Bouna


  11 Juillet      2        Society (18520),

   

Bouna, 11 juil (AIP)- Le sieur Diabagaté Djékéré, 30 ans et ex-démobilisé, a été condamné mercredi par la section de tribunal de Bouna à deux ans de prison ferme et à une amende d’un million de francs CFA pour violence envers des agents publics (policiers) dans l’exercice de leur fonction et voie de fait sur sa concubine et ses enfants.

Diabagaté Djékéré est sans emploi et perçu comme un addict de drogue dans son quartier où il vit encore au domicile de ses parents avec sa concubine et ses deux enfants.

Le 29 juin, le jour des faits, vers 19h, il a ordonné à sa mère de lui remettre la somme de 50 000 francs CFA sans expliquer le motif. Sa mère lui a fait comprendre qu’elle n’a rien. Une réponse qui va plonger le toxicomane invétéré dans tous ses états.

Il prend alors le domicile familial en otage. Nul n’entre, nul ne sort. Sa compagne voulant le calmer est violentée et enfermée avec les enfants dans une pièce qu’il condamne. Lui seul maitre de la maison vocifère et lance des menaces. Cela dure déjà deux heures.

Le conjoint de sa mère, son beau-père réussit à s’échapper par la fenêtre de sa chambre et alerte la police. Trois agents sont dépêchés sur les lieux. Ils intiment l’ordre au sieur Djékéré d’ouvrir et de sortir calmement de la maison, ce qu’il refuse. Les policiers décident alors de fracasser la porte et d’y pénétrer de force.

Mais ils sont accueillis par un téméraire qui va s’armer de paire de ciseaux et les taillader à l’aveuglette. Ils réussissent néanmoins à le maîtriser mais sont couverts de sang car blessés de toute part.

Il est d’abord conduit au poste de police puis déféré à la maison d’arrêt et de correction de Bouna. Quant aux policiers ils ont bénéficié d’une prise en charge médicale et quelques jours plus tard, ils ont regagné leurs postes.

Dans la même catégorie