GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN) APS INAUGURATION DU COMPLEXE SPORTIF DE L’ECOLE DES OFFICIERS DE LA GENDARMERIE, VENDREDI

COVID-19 : À THIÈS, DES JOURNALISTES SE FAMILIARISENT AVEC ‘’LA COMMUNICATION DES RISQUES’’


  11 Juillet      25        Media (1567),

   

Thiès, 10 juil (APS) – Un atelier de formation de deux jours sur ‘’la communication des risques’’ s’est ouvert vendredi à Thiès (ouest) au profit d’une vingtaine de journalistes, a constaté l’APS.

Il est organisé par la région médicale de Thiès, dans le cadre de sa riposte contre la Covid-19.

La formation se déroule en présence du médecin-chef de la région, Malick Ndiaye, et de Mor Diaw, un expert de l’Organisation mondiale de la santé.

Les travaux de la première journée de l’atelier portaient sur la ‘’collaboration’’ entre les journalistes et les autorités médicales locales, pour permettre aux populations d’avoir des comportements de nature à réduire l’impact de la Covid-19 et mener des actions de protection et de prévention de la maladie.

Une communication axée sur les risques liés à la Covid-19 peut permettre de ‘’consolider une approche collaborative et inclusive’’, entre les médias, les services sanitaires et les populations, selon M. Ndiaye.

‘’Nous voulons consolider et mettre en œuvre les directives concernant le port du masque, la distanciation physique et l’utilisation du gel hydroalcoolique’’, a-t-il dit.

La pertinence ou non de la communication sur les cas de Covid-19 causés par la transmission communautaire a été l’objet d’une longue concertation entre les experts médicaux et les journalistes.

Le refus de certaines personnes de se faire dépister a également préoccupé les participants de l’atelier. Pour certains d’entre eux, ce refus s’explique par la stigmatisation des personnes infectées par la Covid-19.

Concernant la pyramide des âges, Mor Diaw a rappelé que les personnes présentant des facteurs de comorbidité sont les plus vulnérables à la maladie à coronavirus.

Concernant la collecte et la vérification des informations relatives aux cas positifs, certains journalistes ont déploré les difficultés d’accès à l’information dans certains districts sanitaires de la région de Thiès.

Interpellé sur de cas supposés de Covid-19 à la prison de Thiès, le médecin-chef de la région a fait état d’une dizaine de cas de Covid-19, moins que les nombres donnés par certains médias.

Selon lui, la plupart des personnes infectées dans cette prison ont recouvré la santé.

Dans la même catégorie