AMI La Mauritanie assure la présidence de la 36eme session de l’Assemblée générale de l’Organisation arabe du développement agricole APS L’ONFP VA FORMER 1.500 JEUNES DE DIOURBEL À L’ENTREPRENEURIAT AGRICOLE APS LE SECTEUR PRIVÉ APPELÉ À ENGAGER ‘’LE SURSAUT NATIONAL’’ FACE AUX ENJEUX DE LA REPRISE ÉCONOMIQUE APS GRICULTURE : MACKY SALL DÉCIDE DE FAIRE SUPPRIMER LA PRIME FIXE SUR L’ÉLECTRICITÉ APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER « LE DÉMARRAGE EFFECTIF DES AGROPOLES’’ AGP Gabon: Lutte contre les inégalités de genres: Ali Bongo reçoit le rapport final GNA NIA registers more than 15 million Ghanaians AGP Guinée/Présidentielle 2020 : Un collectif des médecins s’engage à soutenir la candidature du Pr. Alpha Condé GNA Report conflicts in ways that will promote peace – Peace Council GNA Ghana and European Union sign €92.9 million financing agreement

Le gouvernement condamne les marches organisées par les partis politiques


  14 Juillet      11        Politics (10410),

   

Kinshasa, 14 juillet 2020 (ACP).- Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé, lundi dans son cabinet, une séance d’évaluation des marches organisées par des partis politiques et quelques organisations de la société civile, au cours de laquelle il a condamné, une fois de plus, la violation de l’état d’urgence sanitaire en vigueur au pays et la volonté délibérée des organisateurs desdites marches à exposer la population à la contamination au coronavirus.

 

Dans son intervention, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, qui a fait le compte-rendu de cette réunion, a réaffirmé la décision du Gouvernement de voir les organisateurs de ces marches interpellés et traduits en justice.

 

Tout en prenant acte de l’annulation des marches dans certaines provinces par respect de l’état d’urgence sanitaire, il a  félicité la police nationale pour le professionnalisme dont elle fait montre dans l’accomplissement de sa mission de maintien de l’ordre public et de protection des personnes et de leurs biens.

 

L’exécutif central a aussi pris acte du report à une date ultérieur de la marche du FCC prévue ce mardi 14 juillet, afin de ne pas violer l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’Etat.

 

Le gouvernement central a par ailleurs, réitéré l’invitation à une réunion interinstitutionnelle et au sein de la coalition au pouvoir pour examiner les questions d’intérêt national qui divisent, et se convenir sur les voies et moyens susceptibles d’apaiser les tensions sociales et de consolider la cohésion nationale autour d’un idéal commun, celui de la République. Il invite ainsi la population à cultiver l’esprit de paix et à vaquer librement à ses occupations.

 

Cette séance de travail a connu la participation des membres du gouvernement en charge de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, de la Décentralisation, de la Communication et médias, de la Défense nationale et anciens combattants, des Droits humains, de la Justice et garde des sceaux.

Le secrétaire général du gouvernement, le gouverneur de la ville province de Kinshasa ainsi que les responsables des services de sécurité et de la police nationale ont également pris part à cette rencontre.

Dans la même catégorie