AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

L’AEROPORT INTERNATIONAL GNASSINGBE EYADEMA A ROUVERT DEPUIS LE 1ER AOUT


  6 Août      5        LeaderShip Feminin (6410),

   

Lomé, 6 août (ATOP) – Le coordonnateur de la Coordination nationale de gestion de la riposte à la pandémie de coronavirus (COVID-19), médecin colonel Mohaman Djibril a annoncé la réouverture, depuis le samedi 1er août, de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE).C’était lors de la 14ème conférence de presse de la coordination tenue le mercredi 5 août à Lomé.

« Depuis le 1er août, nous avons atteint un nouveau cap, c’est-à-dire la réouverture de l’AIGE », a déclaré le coordonnateur.

Selon lui, cette décision a été prise après que la coordination s’est assurée des préparatifs au niveau de cet aéroport en termes d’infrastructures, de logistiques, de personnels, ceci avec le suivi et le soutien du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour que la réouverture se fasse dans le respect des règles sanitaires en vue de garantir la santé des voyageurs et de la population togolaise. Il a précisé que depuis la reprise des vols, 379 voyageurs ont été testés et aucun cas positifs n’a été détecté parmi eux.

Au dire du coordonnateur, après la réouverture partielle des lieux de cultes et celle de l’école pour les élèves en classe d’examen, la reprise des vols à l’AIGE permettra d’envisager la réouverture complète de toutes ces entités. A en croire le médecin colonel Djibril, « des efforts sont menés afin de faciliter la l’ouverture des frontières terrestres et que nous puissions vivre avec le virus sans que la pandémie s’aggrave chez nous ». Il a souligné que les dispositions prises dans chaque secteur face à cette pandémie sont suivies de prêt, notamment dans les sociétés, les marchés, etc, où des visites inopinées seront faites pour vérifier le respect des mesures barrières.

Le médecin colonel Djibril a présenté les situations épidémiologiques de la semaine dernière qui fait état de 106 cas confirmés et 52 cas guéris  et de cette semaine où il y a eu 92 cas confirmés et 61 cas guéris, tout en précisant que le nombre de contamination de ces semaines dépassent largement celui des autres. Pour lui, cette augmentation s’explique par la détection de nouveaux foyers dans les préfectures de Tchaoudjo, de la Kozah et d’Assoli plus précisément à Soudou et le suivi des cas contacts. « Nous avons encore deux semaines où il y aura peut-être une augmentation à cause de ce suivi et de la fête de Tabaski », a-t-il dit.

Pour le cas de Soudou, l’orateur a rappelé que le canton est bouclé, un couvre-feu a été instauré et une sensibilisation est menée à l’endroit de la population sur la nécessité de ces mesures et l’importance de maintenir l’application des gestes barrières. A l’entendre, actuellement le programme « Novissi » est activé dans cette localité avec plus de 2700 bénéficiaires.

Le médecin colonel Djibril a laissé entendre que le ministère en charge de la Santé a donné des directives à tous les hôpitaux et cliniques du pays pour dépister systématiquement toute personne présentant certains symptômes liés à la pandémie, notamment le paludisme atypique. Il a appelé tout le monde à continuer d’observer les mesures barrières pour éviter des contaminations massives. Or ces mesures, au dire du coordonnateur, ne sont pas respectées dans les bars et les autres lieux de loisirs. Aussi, a-t-il demandé aux propriétaires de faire respecter ces mesures sous peine de sanction».

Le coordonnateur a pour finir communiqué les chiffres sur la pandémie à la date du 5 août. Ces chiffres se présentent comme suit : 290 cas actifs, 1001 cas confirmés, 690 guéris et 21 décès. Le médecin colonel Djibril a fait savoir qu’à travers ces chiffres, le Togo a atteint la barre de 1000 contaminations depuis le début de la pandémie dans le pays. Pour lui, cette situation doit interpeller davantage tous au respect scrupuleux des gestes barrières, entre autres, le lavage systématique des mains avec de l’eau et du savon ou l’utilisation du gel ou solution hydro alcoolique, le respect de la distanciation physique, le refus des embrassades et accolades, l’interdiction de frotter ou se toucher les yeux et le nez et le port obligatoire des bavettes.

Dans la même catégorie