AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

LANCEMENT OFFICIEL DE L’IMPLANTATIONS DES BORNES DELIMITANT LES FRONTIERES TOGO-BENIN A CONOHOE


  6 Août      5        Politics (9901),

   

Tohoun, 6 août. (ATOP) – Les autorités togolaises et béninoises ont procédé à l’implantation des bornes délimitant les frontières entre les deux pays conformément aux protocoles français-allemand de 1906-1913 le mercredi 5 août dans le village de Conohoé, à 3 km de Tohoun.

La rencontre s’est déroulée en présence du représentant du ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locale, Douti Lardja, du Directeur général de la Gestion des frontières béninoises, Baglo Ayité, du préfet du Moyen-Mono, Col. Djato-Nadjindo Dana et son homologue du département du Couffo Christophe Mégbédji. Etaient également présents, le maire de la commune Moyen-Mono I Awity Mensah Djidjole Pierre et celui d’Applahoe, Allossogbe Maxime, le chef canton de Tohoun, Togbui Davi Adjavivi XI et les autorités administratives du Bénin et du Togo

La cérémonie consiste à l’érection d’une borne de 1,44 m2 comportant une caisse contenant les noms et signatures des représentants des ministres, préfets et maires des Républiques du Bénin et du Togo. Elle a permis à ces responsables de tenir une séance de travail visant le respect du protocole de délimitation des frontières entre les deux pays. Cette cérémonie a aussi été marquée par la remise officielle de 44 plaques centrales forcées pour la construction des bornes aux autorités togolaises par le Directeur général de la gestion des frontières béninoises, Baglo Ayité.

Les autorités des deux pays, à travers ce protocole de délimitation et construction des bornes, s’engagent à construire les bornes et à les protéger. Elles devront également sensibiliser les populations riveraines notamment celles d’Applahoe dans le département de Couffo au Bénin et de Tohoun dans la commune Moyen-Mono I sur le respect des normes et valeurs de chaque pays.

Les membres de la commission technique mixte Togo-Benin, Dotsevi Atsoutse et Adam Abou, ont rappelé le travail à faire. Ils sont indiqué qu’il s’agit de déterminer, rechercher et réaffirmer les bornes déplacés, disparus ou détruites afin de redéfinir les limites officielles des deux pays telle que prévu dans les protocoles et conventions coloniales.

Le secrétaire permanant de la commission nationale de délimitation des frontières terrestres, Douti Lardja, représentant le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, a indiqué que cette initiative est une mesure de sauvegarde des limites du territoire du Togo et offre la possibilité de le représenter fidèlement sur la forme et la réalité.

Il a précisé qu’il est convaincu de l’engagement du Togo à assumer sa part de responsabilité en matière de la sauvegarde et de la protection du territoire.

Le préfet du Moyen-Mono, Col. Djato-Nadjindo Dana et son homologue du département du Couffo, Christophe Mégbédji ont relevé l’importance de cette délimitation des frontières. Ils ont réaffirmé la volonté de leur chef d’Etat, Faure Gnassingbé et Patrice Talon à assurer aux populations la paix, la stabilité, et le développement socio-économique.

LANCEMENT OFFICIEL DE L’IMPLANTATIONS DES BORNES DELIMITANT LES FRONTIERES TOGO-BENIN A CONOHOE


  6 Août      6        Politics (9901),

   

Tohoun, 6 août. (ATOP) – Les autorités togolaises et béninoises ont procédé à l’implantation des bornes délimitant les frontières entre les deux pays conformément aux protocoles français-allemand de 1906-1913 le mercredi 5 août dans le village de Conohoé, à 3 km de Tohoun.

La rencontre s’est déroulée en présence du représentant du ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locale, Douti Lardja, du Directeur général de la Gestion des frontières béninoises, Baglo Ayité, du préfet du Moyen-Mono, Col. Djato-Nadjindo Dana et son homologue du département du Couffo Christophe Mégbédji. Etaient également présents, le maire de la commune Moyen-Mono I Awity Mensah Djidjole Pierre et celui d’Applahoe, Allossogbe Maxime, le chef canton de Tohoun, Togbui Davi Adjavivi XI et les autorités administratives du Bénin et du Togo

La cérémonie consiste à l’érection d’une borne de 1,44 m2 comportant une caisse contenant les noms et signatures des représentants des ministres, préfets et maires des Républiques du Bénin et du Togo. Elle a permis à ces responsables de tenir une séance de travail visant le respect du protocole de délimitation des frontières entre les deux pays. Cette cérémonie a aussi été marquée par la remise officielle de 44 plaques centrales forcées pour la construction des bornes aux autorités togolaises par le Directeur général de la gestion des frontières béninoises, Baglo Ayité.

Les autorités des deux pays, à travers ce protocole de délimitation et construction des bornes, s’engagent à construire les bornes et à les protéger. Elles devront également sensibiliser les populations riveraines notamment celles d’Applahoe dans le département de Couffo au Bénin et de Tohoun dans la commune Moyen-Mono I sur le respect des normes et valeurs de chaque pays.

Les membres de la commission technique mixte Togo-Benin, Dotsevi Atsoutse et Adam Abou, ont rappelé le travail à faire. Ils sont indiqué qu’il s’agit de déterminer, rechercher et réaffirmer les bornes déplacés, disparus ou détruites afin de redéfinir les limites officielles des deux pays telle que prévu dans les protocoles et conventions coloniales.

Le secrétaire permanant de la commission nationale de délimitation des frontières terrestres, Douti Lardja, représentant le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, a indiqué que cette initiative est une mesure de sauvegarde des limites du territoire du Togo et offre la possibilité de le représenter fidèlement sur la forme et la réalité.

Il a précisé qu’il est convaincu de l’engagement du Togo à assumer sa part de responsabilité en matière de la sauvegarde et de la protection du territoire.

Le préfet du Moyen-Mono, Col. Djato-Nadjindo Dana et son homologue du département du Couffo, Christophe Mégbédji ont relevé l’importance de cette délimitation des frontières. Ils ont réaffirmé la volonté de leur chef d’Etat, Faure Gnassingbé et Patrice Talon à assurer aux populations la paix, la stabilité, et le développement socio-économique.

Dans la même catégorie