ANG Brexit/Acordo de Saída deve ser concretizado e não renegociado – Bruxelas ANG Eleição na FFGB/Paulo Mendonça desiste da corrida à presidência da organização ANG Covid-19/OMS vai disponibilizar 120 milhões de testes rápidos para países pobres ANG Luta contra raiva/ Direcção Geral de Veterinária apela a população para vacinar seus animais de estimação ANG EUA/Supremo e Covid-19 no centro do primeiro debate entre Biden e Trump ANG Cooperação/Novo embaixador de Portugal reitera o empenho do seu país para aprofundar a cooperação entre os dois países ANG Eleição na FFGB/ Porta-voz do candidato Fernando Tavares acusa Comité Executivo cessante de usurpação de competências ANP Le Chef de l’Etat reçoit les lettres d’accréditation de huit nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Construction anarchique: Le MLCU renforce les capacités de la brigade d’investigation et de contrôle urbain AIP Côte d’Ivoire-AIP / Grève à Ecobanck Côte d’Ivoire : la direction de la banque invite personnel à poursuivre les négociations

Les conditions de vie et de travail des travailleurs de la CBT au cœur du congrès ordinaire de l’Osytra-CBT


  7 Août      2        Job (216),

   

Porto-Novo, 07 Août (ABP) – L’organisation syndicale des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles (OSYTRA-CBT) affiliée à la confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (COSI-BENIN) a tenu jeudi à Lokossa sa première assemblée générale ordinaire pour définir une synergie d’action syndicale à la CBT en vue de la satisfaction de leurs revendications.

Pour le secrétaire général de l’Osytra-CBT, Abdou Rakib Yaya, ce premier congrès ordinaire vise à analyser les conditions de vie et de travail des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles afin d’obtenir une convention collective qui prendra en compte une grande partie de leurs préoccupations.

A l’en croire, ce congrès qui se tient dans un contexte international marqué par une crise multidimensionnelle du système capitaliste impérialiste qui se manifeste sur tous les continents à travers les réformes néolibérales et liberticides où il est constaté que la bourgeoisie dans les différents pays a choisi de faire supporter ses conséquences par les travailleurs et les peuples, est plus que jamais l’occasion de s’organiser par une synergie d’action syndicale à la CBT pour la satisfaction de leurs revendications.
Représentant le secrétaire général de la COSI-Bénin, Pierre Gniton a attiré l’attention des congressistes sur l’importance du dialogue social qui, dit-il, « est un outil pour le développement ».

Le syndicat, fait-il savoir, n’est ni une structure de guerre ou de décision mais plutôt une structure pour le dialogue social. Il a souhaité que la synergie d’action syndicale voulue à la CBT soit effective, les représentants des différentes confédérations doivent s’entendre parce que, souligne-t-il, « il n’y a pas de différence entre les travailleurs de la CSA, de la COSI, de la CGTB ou de la CNSTB ».

Il a pour finir encourager les congressistes à œuvrer pour l’amélioration de leurs conditions sociales.

Dans la même catégorie