GNA GNCCI establishes credit union to support businesses GNA Ghanaians are appreciative of President Akufo-Addo’s achievements- CVM GNA New National decentralisation policy and strategy to promote downward accountability and economic development GNA NADMO, police probe death of Ghanaian juvenile players AIP Côte d’Ivoire –AIP/Des journées de valorisation de l’agriculture pour faire revivre la coupe nationale du progrès (Présidente AVA) AIP Côte d’Ivoire –AIP/ Le ministre de l’Agriculture rend hommage aux producteurs de Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des kits scolaires offerts une école franco-arabe à Grand-Bassam APS FILIÈRE MIL : LE SUCCÈS D’UNE ASSOCIATION SÉNÉGALAISE INSPIRE D’AUTRES PAYS APS MACKY SALL INVITE LE SECTEUR PRIVÉ À INVESTIR DANS LA FILIÈRE LAIT APS KAFFRINE : MAYACINE CAMARA PROMET DE DISTRIBUER 15.000 MASQUES POUR LA VISITE DE MACKY SALL

LES MEMEBRES DU BUREAU DE LA FEDERATION TOGOLAISE DE MUSIQUE PRESENTES AU MINISTRE EGBETONYO


  7 Août      6        Music (142),

   

Lomé – Le bureau de la Fédération togolaise de musique (FTM) a été présenté au ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, Kossivi Egbetonyo le vendredi 7 août à Lomé.
Composé de 13 membres et présidé par Dassanou Ariel, ce bureau est élu pour un mandant de trois ans renouvelable. Il a pour mission de rassembler tout le monde pour avoir une fédération forte qui puisse valablement défendre les intérêts des artistes locaux. Il lui revient aussi d’œuvrer pour assainir le secteur et relancer la culture.
Le ministre a indiqué qu’il y a neuf mois que les instructions ont été données pour la création de cette fédération. Pour lui, il fallait cette fédération pour offrir au gouvernement un interlocuteur responsable. « Faites tout pour faire adhérer et fédérer tout le monde pour le rayonnement de la musique au Togo », a souhaité le ministre. Pour lui, la création de cette organisation n’est pas une fin en soi, mais pour sortir la musique de ses difficultés. Ceci permettra à cette fédération de bénéficier du soutien des partenaires. Par ailleurs, M. Egbetonyo s’est réjoui de la mise en place de cette fédération et a remercié les uns et les autres pour les efforts consentis.
D’après le président de la FTM, Dassanou Ariel, depuis fort longtemps le Togo a toujours aspiré avoir une fédération pour être en phase avec le contexte de la sous-région et sur le plan international. Il a précisé que plusieurs initiatives ont eu lieu mais malheureusement elles n’ont jamais abouti, mais par la force des choses cette fédération est née. Il a indiqué qu’en terme de défis, il sera question de faire l’état des lieux de la culture togolaise pour que chaque corporation puisse identifier clairement ses difficultés et besoins en vue de définir une stratégie commune. « Nous allons travailler avec toutes les corporations et associations pour porter très haut les couleurs de la culture togolaise », a-t-il laissé entendre.
M. Dassanou a souligné que son bureau travaillera en symbiose avec le ministère en charge de la culture puisque leurs stratégies et objectifs s’inscrivent dans l’orientation de la politique culturelle de Togo.

Dans la même catégorie