GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Boké/Environnement : 700 plants pour une campagne de reboisement dans la commune urbaine


  13 Août      4        Environment (1762),

   

Conakry, 13 Août (AGP)-L’ONG Ensemble pour le Développement Intégré de Kakandé (EDIK) a lancé jeudi, 13 août 2020, dans la commune urbaine (CU) de Boké, sa première campagne de reboisement de plus de sept cents (700) plants des espèces ‘’Jakier et Terminalia’’ qui répondent aux critères donnés par des spécialistes.

 

Ces espèces végétales ont été choisies par les agents des services techniques, selon les responsables de l’ONG.

 

L’objectif visé est de lutter contre la déforestation, les changements climatiques et l’assèchement des cours d’eau dans la commune urbaine de Boké ; une commune soumise à l’exploitation minière.

 

D’après le secrétaire général (SG) de l’EDIK, Idrissa Diakité, «Cette campagne de mise en terre de 700 plants concerne essentiellement le site de Tamaransy, de la place des martyrs et Tamakènen dans la CU.»

 

Selon lui « Le retour à la source, est aussi une preuve de maturité, de patriotisme et de responsabilité.»

 

Pour Mady Thiam, chargé des Forêts au niveau de la Section de l’Environnement des Eaux et Forêts de Boké, « Ces plants ‘’Jakier et Terminalia’’ sont des espèces d’ombrage et de pavoisement qui jouent un rôle important dans la conservation de l’humidité surtout dans les lieux publics.»

 

De son côté le préfet Hassan Sanoussy Camara, a souligné que « Cette action de solidarité, de dignité, va en droite ligne des préoccupations du Gouvernement qui se bat pour sauvegarder l’Environnement guinéen.»

 

A noter qu’à partir de l’année prochaine, l’ONG EDIK va s’atteler à la réhabilitation des sites dénudés ainsi que les têtes de sources fortement menacées par l’exploitation minière à Boké.

Boké/Environnement : 700 plants pour une campagne de reboisement dans la commune urbaine


  13 Août      6        Environment (1762),

   

Conakry, 13 Août (AGP)-L’ONG Ensemble pour le Développement Intégré de Kakandé (EDIK) a lancé jeudi, 13 août 2020, dans la commune urbaine (CU) de Boké, sa première campagne de reboisement de plus de sept cents (700) plants des espèces ‘’Jakier et Terminalia’’ qui répondent aux critères donnés par des spécialistes.

 

Ces espèces végétales ont été choisies par les agents des services techniques, selon les responsables de l’ONG.

 

L’objectif visé est de lutter contre la déforestation, les changements climatiques et l’assèchement des cours d’eau dans la commune urbaine de Boké ; une commune soumise à l’exploitation minière.

 

D’après le secrétaire général (SG) de l’EDIK, Idrissa Diakité, «Cette campagne de mise en terre de 700 plants concerne essentiellement le site de Tamaransy, de la place des martyrs et Tamakènen dans la CU.»

 

Selon lui « Le retour à la source, est aussi une preuve de maturité, de patriotisme et de responsabilité.»

 

Pour Mady Thiam, chargé des Forêts au niveau de la Section de l’Environnement des Eaux et Forêts de Boké, « Ces plants ‘’Jakier et Terminalia’’ sont des espèces d’ombrage et de pavoisement qui jouent un rôle important dans la conservation de l’humidité surtout dans les lieux publics.»

 

De son côté le préfet Hassan Sanoussy Camara, a souligné que « Cette action de solidarité, de dignité, va en droite ligne des préoccupations du Gouvernement qui se bat pour sauvegarder l’Environnement guinéen.»

 

A noter qu’à partir de l’année prochaine, l’ONG EDIK va s’atteler à la réhabilitation des sites dénudés ainsi que les têtes de sources fortement menacées par l’exploitation minière à Boké.

Dans la même catégorie