Inforpress Chefe do Governo representa Cabo Verde na 75ª Assembleia-Geral da ONU Inforpress Brava: Sociedade Cabo-verdiana de Música está a trabalhar para “combater” a insularidade – Responsável Inforpress Reivindicação de uma nova grelha salarial para os vigilantes privados é justa – sindicato Inforpress São Vicente: Grupo de cidadãos cria Banco de Livros de Cabo Verde para dar novo uso aos manuais escolares Inforpress JpD realiza de 24 a 26 de Setembro a IV Universidade de Verão sob o lema “Juventude Local” Inforpress Autárquicas 2020: Armindo Freitas quer resgatar a grandeza e construir uma “nova visão” para Santa Catarina Inforpress Fundo do Ambiente: Ministério Público iliba Nilton Dias de “quaisquer ilegalidades” Inforpress São Nicolau: SN Turismo considera que a covid-19 quebrou o incentivo de investimentos no sector do turismo Inforpress Presidente do ICIEG defende que com política voltada também para os homens é possível atingir a igualdade GNA Patients stranded at the Ho Teaching Hospital

Dubréka/Infrastructure : Route impraticable entre Falessadé et Dubreka


  13 Août      4        Justice (259),

   

Conakry, 13 Août (AGP)-A Dubréka, la route reliant le chef-lieu de la préfecture à la commune rurale de Falessadé est impraticable en cette période des grandes pluies.

 

Outre l’état de dégradation très poussé de la route, le bac de la traversée du fleuve Bady est englouti par les eaux des dernières pluies. La traversée du fleuve est assurée actuellement par des pirogues de fortune ; ce qui constitue un risque énorme de naufrage pour les usagers du tronçon Dubréka ville- commune rurale Falessadé.

 

Une mauvaise nouvelle pour les usagers de la route Dubréka-Falessadé. Le bac à treuil qui fait traverser véhicules et passagers sur le fleuve Bady a sombré. Il est englouti par les eaux des dernières pluies dans la nuit de lundi, 10 à mardi, 11 Août 2020.

 

Cette situation affecte et paralyse les activités économiques sur ce tronçon, car la Commune Rurale de Falessadé, est l’un des greniers du pays. Cette localité approvisionne en produits locaux non seulement Dubréka-ville mais aussi la Capitale Conakry.

 

Avec l’entêtement de certains usagers surtout les jours du marché hebdomadaire, la traversée se fait dans les pirogues de fortune. A en croire le Sous-préfet de Falessadé Elh. Kader Bangoura, certains usagers vont jusqu’à demander aux conducteurs du bac d’enlever l’eau dans les cales pour les faire traverser. Ce qui est aussi plus grave pour un bac, vieux de 60 ans et devenu presque une épave.

 

Le service des TP et les autorités locales à travers le syndicat des transporteurs conseillent aux automobilistes de contourner le secteur, en passant par les communes rurales de Ouassou et de Bady. Un parcourt fastidieux, mais moins dangereux.

 

Il faut rappeler que la route Dubréka ville-Falessadé, longue de 59Km, n’a pas bénéficié des travaux d’entretien depuis près de 10 ans. Et le bac qui faisait traverser les passagers sur le fleuve Bady a été déployé sur les lieux en 1960.

Dubréka/Infrastructure : Route impraticable entre Falessadé et Dubreka


  13 Août      5        Justice (259),

   

Conakry, 13 Août (AGP)-A Dubréka, la route reliant le chef-lieu de la préfecture à la commune rurale de Falessadé est impraticable en cette période des grandes pluies.

 

Outre l’état de dégradation très poussé de la route, le bac de la traversée du fleuve Bady est englouti par les eaux des dernières pluies. La traversée du fleuve est assurée actuellement par des pirogues de fortune ; ce qui constitue un risque énorme de naufrage pour les usagers du tronçon Dubréka ville- commune rurale Falessadé.

 

Une mauvaise nouvelle pour les usagers de la route Dubréka-Falessadé. Le bac à treuil qui fait traverser véhicules et passagers sur le fleuve Bady a sombré. Il est englouti par les eaux des dernières pluies dans la nuit de lundi, 10 à mardi, 11 Août 2020.

 

Cette situation affecte et paralyse les activités économiques sur ce tronçon, car la Commune Rurale de Falessadé, est l’un des greniers du pays. Cette localité approvisionne en produits locaux non seulement Dubréka-ville mais aussi la Capitale Conakry.

 

Avec l’entêtement de certains usagers surtout les jours du marché hebdomadaire, la traversée se fait dans les pirogues de fortune. A en croire le Sous-préfet de Falessadé Elh. Kader Bangoura, certains usagers vont jusqu’à demander aux conducteurs du bac d’enlever l’eau dans les cales pour les faire traverser. Ce qui est aussi plus grave pour un bac, vieux de 60 ans et devenu presque une épave.

 

Le service des TP et les autorités locales à travers le syndicat des transporteurs conseillent aux automobilistes de contourner le secteur, en passant par les communes rurales de Ouassou et de Bady. Un parcourt fastidieux, mais moins dangereux.

 

Il faut rappeler que la route Dubréka ville-Falessadé, longue de 59Km, n’a pas bénéficié des travaux d’entretien depuis près de 10 ans. Et le bac qui faisait traverser les passagers sur le fleuve Bady a été déployé sur les lieux en 1960.

Dans la même catégorie