GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Les porteurs du groupe sanguin O sont-ils plus résistants à la Covid 19 ?


AIP- Des informations qui circulent sur la toile font référence à la résistance naturelle du groupe sanguin O face à la pandémie du Covid 19.

En effet, selon une étude préliminaire chinoise publiée en avril sur le site MedRxiv, les personnes de groupe sanguin O aurait une protection d’environ 33% supérieure par rapport aux autres groupes sanguins. Face au risque de contamination par le coronavirus, un porteur du groupe sanguin A serait plus exposé à 20% de probabilité d’être contaminé par rapport aux autres groupes sanguins.

https://www.lefigaro.fr/sciences/le-groupe-sanguin-o-mieux-arme-contre-le-covid-19-20200403

Pour parvenir à ce résultat, l’équipe de chercheurs a analysé l’état de santé et le groupe sanguin de 2 173 personnes infectées par le Covid-19, de trois hôpitaux de Wuhan et Shenzhen, dont 206 étaient décédées des suites d’une infection au nouveau coronavirus. Ils les ont ensuite comparés à l’état de santé et au groupe sanguin de 3 694 habitants de Wuhan non contaminés par le coronavirus. (Relationship between the ABO Blood Group and the COVID-19 Susceptibility, Medrxiv, 16 mats 2020).

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2627507-coronavirus-covid-19-groupe-sanguin-o-ab-a-b-risque-pourcentage/

Selon les explications du Docteur Hamidou Foungotin COULIBALY, enseignant à la Faculté des sciences médicales et pharmaceutiques de l’Université Houphouet-Boigny de Cocody (Abidjan), également Attaché de recherches clinique et spécialiste de la génétique, « peu importe son groupe sanguin, seul le fait de respecter les gestes-barrières permet de minimiser les risques d’infection ».

Il explique que « lorsqu’on est du groupe sanguin O, on possède les deux types d’anticorps de groupe sanguin, à savoir, les anticorps +anti-A+ et les anticorps +anti-B + dans son plasma. La présence de ces deux anticorps dans le plasma du sujet de groupe O pourrait lui conférer cette protection ».

« Cependant, les personnes de groupe Sanguin A n’ont qu’un seul anticorps qui est l’anticorps +Anti-B+, d’où une plus grande vulnérabilité du fait de l’existence de ce seul anticorps », soutient Dr Coulibaly.

Pour lui, même si cette étude chinoise est très riche, elle peut être contestable puisqu’elle n’a bénéficié d’aucune publication scientifique, qui est un baromètre en matière de validation d’une étude. Elle est contestable aussi pour plusieurs raisons : si l’on devait raisonner sur la présence ou non des anticorps de groupe sanguin, le groupe le plus exposé serait plutôt le groupe sanguin AB, qui lui a la particularité de n’avoir aucun des deux anticorps. « Car lorsqu’on est de groupe sanguin AB, notre plasma ne contient aucun anticorps de groupe sanguin. Donc, le raisonnement sur une réaction croisée entre virus du coronavirus et anticorps de groupe sanguin n’est pas fondé », affirme-t-il.

« A mon avis, et je peux me tromper, il s’agit tout simplement d’une coïncidence de facteur de probabilité. Pour que cette étude soit validée, il faudrait que ces conclusions puissent être retrouvées par d’autres groupes de chercheurs et qu’on trouve une autre explication que celles des anticorps de groupe sanguin. Ces résultats sont à prendre avec des pincettes », a-t-il continué.

Aussi, Dr Coulibaly recommande de « ne pas faire l’erreur de croire en une quelconque protection contre l’infection du coronavirus parce que vous êtes de tel ou tel groupe sanguin. Pour l’heure aucune protection n’est conférée en fonction du groupe sanguin ».

« Sinon, ces résultats peuvent constituer une piste de recherche supplémentaire pour l’élaboration d’un traitement ou d’un vaccin contre le coronavirus. Ce volet de la recherche est très avancé si nous lorgnons, par exemple du côté de la Russie.

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2620433-vaccin-coronavirus-france-date-institut-pasteur-prioritaire-conseil-scientifique-sanofi-oxford-moderna-russe/

Mais, pour l’instant, seul le fait de respecter les gestes-barrières permet de minimiser les risques d’infection », termine-t-il.

Dans la même catégorie